Liens d'accessibilité

Reddition du chef de milice Sheka poursuivi pour crimes contre l’humanité en RDC


Le chef d’Etat-major de l’armée congolaise fait un salut devant un groupe des soldats, à Walikale, RDC, 15 septembre 2010.

La Mission des Nations unies en RDC annonce la reddition de Ntabo Ntaberi Sheka, chef de milice congolais Sheka poursuivi pour crimes contre l’humanité.

Selon un communiqué de la Monusco, Ntabo Ntaberi Sheka, fondateur et chef du groupe rebelle Nduma défense du Congo (NDC), s'est rendu à Mutongo, environ 10 km au nord de Walikale, dans la province du Nord Kivu.

"Sheka s’est présenté de lui-même en pleine conscience et connaissance du fait qu’il est l’objet d’un mandat d’arrêt," annonce la Monusco précisant que le chef rebelle " a été transféré à Goma..

Pramila Patten, représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies sur la violence sexuelle dans les conflits, en visite actuellement la République démocratique du Congo, s'est félicitée la reddition du chef milicien et seigneur de guerre à la mission de maintien de la paix de l'ONU, MONUSCO.

Sheka est recherché depuis 2011 après avoir été l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par la justice congolaise pour crimes contre l’humanité pour viols de masse.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG