Liens d'accessibilité

Pour Londres, Mugabe "a perdu le soutien du peuple et de son parti"

  • VOA Afrique

Le Premier ministre Theresa May devant le 10 Downing Street à Londres, le 11 octobre 2017.

Le gouvernement britannique a estimé lundi que Robert Mugabe avait "perdu le soutien du peuple et de son parti", alors que le président du Zimbabwe, menacé de destitution, continue de s'accrocher au pouvoir.

"Comme les événements d'hier soir l'ont montré, nous ne savons pas encore comment la situation va se dénouer au Zimbabwe", a déclaré à des journalistes le porte-parole de la Première ministre Theresa May.

"Mais ce qui semble clair, c'est que Mugabe a perdu le soutien du peuple et de son parti", a-t-il ajouté, appelant "tout un chacun à ne pas recourir à la force".

"Nous espérons voir une résolution pacifique et rapide" de la crise, a insisté le porte-parole.

M. Mugabe, qui dirige depuis 1980 cette ancienne colonie britannique, a créé dimanche soir une énorme surprise et semé la confusion en ne tenant aucun compte des appels à sa démission ni de sa spectaculaire éviction quelques heures plus tôt de la direction de son parti, la Zanu-PF.

Lors d'une déclaration péniblement prononcée en direct à la télévision nationale, le plus vieux dirigeant en exercice de la planète, 93 ans, a même déclaré qu'il présiderait le mois prochain le congrès de la Zanu-PF.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG