Liens d'accessibilité

La Zanu-PF destituera Mugabe s'il ne démissionne pas d'ici lundi


Les délégués assistent à une réunion extraordinaire du comité central du parti au pouvoir, le ZANU-PF, à Harare, le 19 novembre 2017.

Le parti au pouvoir au Zimbabwe, la Zanu-PF, a annoncé dimanche qu'il enclencherait au Parlement la procédure de destitution du président Robert Mugabe si le plus vieux dirigeant en exercice au monde, 93 ans, ne démissionnait pas avant lundi.

"Le camarade Robert Mugabe doit démissionner de la présidence du Zimbabwe et s'il ne l'a pas fait d'ici lundi midi (...) le président du Parlement" enclenchera la procédure de destitution, a déclaré, sous les vivats, le porte-parole de la Zanu-PF, Simon Khaye Moyo, à l'issue d'une réunion d'urgence du parti. La Zanu-PF a démis Robert Mugabe, 93 ans, de ses fonctions à la tête de la formation.

Exclusion de Grace Mugabe

La Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, a également été exclue dimanche du parti au pouvoir, a également annoncé un porte-parole de la Zanu-PF.

"Grace est sur la liste des personnalités qui vont être exclues du parti", a déclaré, sous les applaudissements, Simon Khaya Moyo, à l'issue d'une réunion d'urgence de la Zanu-PF consacrée à la crise ouverte par le coup de force militaire dans le pays.

Mnangagwa candidat

L'ancien vice-président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, sera le candidat du parti au pouvoir à l'élection présidentielle de 2018 à la place de l'actuel chef de l'Etat Robert Mugabe, a annoncé un porte-parole de la formation.

"Le camarade Emmerson Mnangagwa a été élu président et premier secrétaire de la Zanu-PF (...) et désigné candidat du parti présidentiel pour les élections générales de 2018", a déclaré Simon Khaya Moyo, à l'issue d'une réunion d'urgence de la Zanu-PF consacrée à la crise ouverte par le coup de force militaire dans le pays.



Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG