Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Patrice Carteron veut sa revanche contre l'Espérance


Patrice Carteron, alors coach du TP Mazembe, Lubumbashi, RDC, le 7 novembre 2015

Attention revanche ! Le Français Patrice Carteron, aujourd'hui sur le banc des Marocains du Raja de Casablanca, retrouve vendredi à 17h pour la Supercoupe de la CAF, l'Espérance de Tunis, qui l'avait battu en finale de la C1 alors qu'il était à la tête d'Al-Ahly.

Fin novembre, Carteron butait sur l'EST au terme d'une remontée incroyable des Tunisiens, battus à l'aller 3-1 mais vainqueurs au retour 3-0. Quatre mois plus tard, le voilà à 90 minutes de venger cet affront, à Doha (Qatar), pour la première Supercoupe jouée hors d'Afrique.

Mais ce sera compliqué. "C'est un moment magique. On sait que l'Espérance est grandement favorite, il faut être lucide", avouait-il récemment au média local 360 Sport.

Le technicien français, passé par Dijon, ne peut même pas s'appuyer sur les statistiques: dix-neuf des vingt dernières Supercoupes de la CAF ont été remportées par le vainqueur de la C1. Le seul club à avoir fait mentir la tendance ? Les Marocains du MAS de Fès en 2012... face à ces mêmes Tunisiens.

Raja (3e participation, victoire en 2000) et Espérance (4e participation, victoire en 1995) comptent une victoire chacun dans ce match qui oppose le vainqueur de la Ligue des champions au vainqueur de la Coupe de la Confédération.

Pour les Casablancais, largués en championnat, il s'agira aussi d'effacer des tablettes le grand rival local, le Wydad, tenant du titre.

XS
SM
MD
LG