Liens d'accessibilité

Naples-Juventus en plat de résistance en Serie A


Marek Hamšík de Naples, à droite, tente un tir que Kostas Manolas Roma essaie d'arrêter lors d'un match de football de la Série A entre Naples et Rome, au stade San Paolo à Naples, Italie, 13 décembre 2015

Le leader invaincu du championnat d'Italie, Naples, reçoit vendredi dans son antre de San Paolo la Juventus Turin, sextuple tenante du titre, avec l'obligation pour les Bianconeri de faire un résultat dans ce match phare de la 15e journée, sous peine d'être distancés.

La Juve, meilleure attaque avec 40 buts après 14 journées, occupe en effet la 3e place au classement à 4 points du Napoli, l'Inter Milan, seule autre équipe invaincue, s'intercalant à 2 longueurs.

Pour son déplacement à Naples, la formation turinoise pourrait récupérer son buteur Gonzalo "Pipita" Higuain, qui s'est cassé un doigt, et retrouverait ainsi son ancien club. L'Argentin a inscrit 8 buts cette saison en Série A mais est devancé par son jeune compatriote et coéquipier Paolo Dybala (12 buts).

"Ce serait super bien sûr, mais s'il (Higuain) ne peut pas jouer nous avons beaucoup d'autres attaquants (ndlr: Mario Mandzukic, Douglas Costa) qui peuvent entrer et qui sont d'excellents joueurs aussi", a déclaré le milieu allemand Sami Khedira.

Sinon, le défenseur suisse Stephan Lichsteiner est indisponible mais les ailiers colombien Juan Cuadrado et italien Federico Bernardeschi devraient être aptes.

Le manager général de la Juventus, Giuseppe Marotta, a estimé que ce match était "important" mais pas "décisif pour la fin de la saison". En écho, le défenseur italien Giorgio Chiellini ne dit pas autre chose: "Nous sommes conscients de l'importance du match de vendredi. Le championnat ne se termine pas après vendredi, mais une défaite serait difficile à digérer".

Le Naples de Maurizio Sarri, qui reste sur un court succès (1-0) sur le terrain de l'Udinese, comptera notamment encore sur son artificier belge Driess Mertens (10 buts) pour faire la différence. Après ses efforts en Ligue des champions et la fatigue accusée lors de la journée précédente, le leader a une occasion de marquer les esprits.

Vendredi en ouverture de la journée, l'AS Rome, 4e à 3 points de la Juventus, devrait se défaire sans trop de problèmes de la SPAL, 18e et éliminée au 4e tour de la Coupe mardi par une équipe de 2e division.

Enfin, l'Inter et son capocannoniere Mauro Icardi (15 réalisations) accueillera dimanche le Chievo Vérone, 9e, avec la ferme ambition de s'imposer pour rester aux avant-postes.


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG