Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Neymar et les champions, le retour


Le Brésilien Neymar en action lors d'un match de football amical entre le Brésil et la Croatie au stade Anfield à Liverpool, engleterre, 3 juin 2018.

Ronaldo, triplé. Messi, penalty raté. Quid de Neymar? Réponse dimanche lors d'une journée alléchante au Mondial russe: le Brésil et sa star remise de sa blessure entrent en piste, juste après le grand retour des champions du monde allemands, en quête d'une cinquième étoile.

(Groupe E)

(12h00, heure GMT)

. A Samara (Samara Arena) : Costa Rica-Serbie

Derrière l'ogre brésilien, les points seront chers dans le groupe E. Alors que les Suisses seront les premiers à se mesurer à la Seleçao, Costaricains comme Serbes espèrent bien engranger un maximum de confiance... et d'unités comptables. Les compères de Keylor Navas en ont bien besoin, après deux défaites contre l'Angleterre (2-0) et la Belgique (4-1) en préparation.

Des revers contre "deux équipes très fortes", souligne cependant le défenseur Giancarlo Gonzalez. D'ailleurs, le sélectionneur de la Serbie Mladen Krstajic n'est "pas dupe" du vrai niveau de son adversaire: "Nous connaissons les forces et les faiblesses du Costa Rica et nous savons exactement ce qu'il faut faire", a-t-il assuré.

(Groupe F)

(15h00, heure GMT)

. A Moscou (stade Loujniki) : Allemagne-Mexique

Défendre un titre mondial "c'est ce qu'il y a de plus difficile". Joachim Löw le sait, la mission des Allemands sera périlleuse. Mais une cinquième étoile, quel challenge pour la Mannschaft! Celui-ci commence par un match incertain contre le Mexique.

Les champions du monde devront mettre de côté leurs problèmes "politiques" nés des critiques ayant visé Mesut Özil et Ilkay Gündogan pour leurs clichés avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, ainsi que leur préparation en demi-teinte: une série de cinq matches consécutifs sans victoire, seulement interrompue par un succès peu convainquant 2-1 contre l'Arabie saoudite.

Heureusement, on peut compter sur le colosse Manuel Neuer pour recadrer tout cela. Le portier du Bayern semble bien définitivement de retour de blessure: "Manuel a fait tous les entraînements, il donne l'impression d'une grande assurance et d'une grande confiance en soi", a assuré Löw.

(Groupe E)

(18h00, heure GMT)

. A Rostov-sur-le-Don (Rostov Arena) : Brésil-Suisse

On le présente comme le favori de cette édition 2018: le Brésil et son joyau Neymar retrouvent la Coupe du monde, avec pour premier objectif d'effacer la déroute historique de Belo Horizonte (7-1 contre l'Allemagne en demi-finale du Mondial-2014).

>> Lire aussi : Neymar n'est pas à 100%, selon Tite

Cette fois, Neymar sera là : l'attaquant star de la Seleçao, blessé en quarts de l'édition 2014 et absent lors du naufrage à domicile, revient sur les terrains après sa longue convalescence depuis sa blessure à un pied contractée en février.

"Après trois mois d'absence et en ayant joué seulement un match et demi (en amical de préparation), il est déjà à un très haut niveau. Personne ne s'attendait à ça, pas même lui", a rassuré Thiago Silva. Contre la Suisse, l'orgueil de la bête blessée devrait suffire aux Brésiliens, mais la "Nati" et son milieu Gelson ont prévenu: "Le Brésil force le respect, mais il ne suscite pas la peur".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG