Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Des milliers des Sénégalais pleurent le khalife général des mourides à Touba


Le président sénégalais Macky Sall en blanc à droite venu présenter ses condoléances chez le défunt Khalife à Touba, Sénégal, 10 janvier 2018. (VOA/ Seydina Aba Gueye)

Le président sénégalais Macky Sall s’est joint aux milliers de Sénégalais qui  pleurent Cheikh Sidi Moctar Mbacké, khalife général des mourides, la plus importante communauté religieuse du Sénégal, décédé dans la nuit du mardi au mercredi.

Macky Sall a salué la dimension universelle de l’homme.

"Le Sénégal vient de perdre un guide multidimensionnelle dont l’œuvre va au-delà de la communauté mouride. Le défunt Khalife a réussi le plus difficile à savoir unifier les confréries musulmanes du Sénégal. Il est aussi parvenu à renforcer l’harmonie et l’entente entre les communautés religieuses. Son œuvre va au-delà de nos frontières. D’ailleurs plusieurs Présidents dont celui de la Gambie m’ont appelé pour me présenter leurs condoléances", a déclaré le président sénégalais.

>> Lire aussi : Mort du khalife général des mourides au Sénégal

Mort du khalife général des mourides au Sénégal (vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:28 0:00

La disparition de Cheikh Sidi Moctar Mbacké a plongé le pays dans une tristesse encore plus grande quelques jours seulement après l’assassinat de 13 jeunes en Casamance.

>> Lire aussi : Décès du chef de la confrérie tidiane au Sénégal

Guide respecté et très influent, le Khalife a dirigé la communauté mouride pendant 7 ans. Malgré l'annonce tardive de son décès, les fidèles ont convergé par milliers vers la ville de Touba à plus de 200km de Dakar pour lui rendre un ultime hommage.

Les fidèles se bousculent devant la demeure du défunt Khalife à "Gouye Mbinde" (à proximité de la grande mosquée de Touba) pour accéder au mausolée, Touba, Sénégal, 10 janvier 2018. (VOA/ Seydina Aba Gueye)
Les fidèles se bousculent devant la demeure du défunt Khalife à "Gouye Mbinde" (à proximité de la grande mosquée de Touba) pour accéder au mausolée, Touba, Sénégal, 10 janvier 2018. (VOA/ Seydina Aba Gueye)

C’est par dizaines de milliers que les fidèles mourides ont rallié la ville de Touba dès les premières heures ayant suivi le rappel à Dieu de leur guide spirituel. Massés devant le mausolée du défunt Khalife, les fidèles sont submergés par la tristesse. Certains comme Malik Sall n’en reviennent toujours pas.

"Nous ressentons une peine immense. Cette disparition nous affecte énormément. Nous venons de perdre un guide, une référence et un érudit hors-pair. Notre douleur est sans limite. Je ne peux même pas décrire la brutalité de cette nouvelle et le choc que cela nous a causé. La communauté mouride vient de perdre un grand homme. Je suis tellement ému que je n’arrive pas à m’exprimer", regrette M. Sall.

Pour Pape Thiam, les disciples ont perdu plus qu’un guide.

>> Lire aussi : Célébration du "Magal de Touba" au Sénégal

"C’est une douloureuse nouvelle qui a surpris tout le monde. On ne s’y attendait même pas vu tout le travail qu’il abattait au quotidien et tous ses projets pour la communauté musulmane en général et la confrérie mouride en particulier. Il a initié l’extension de la grande mosquée de Touba et a construit le plus grand complexe religieux de Dakar. C’était un grand bâtisseur, un unificateur qui a toujours prôné un Islam de paix et de tolérance", se plaint à son tour M. Thaim.

Au-delà des fidèles, plusieurs personnalités se sont déplacées dans la ville sainte. Venu présenter ses condoléances, le Chef de l’Etat Macky Sall a salué la dimension universelle de l’homme.

Le défunt Khalife des mourides repose désormais dans sa demeure de "Gouye Mbinde" à proximité de la grande mosquée de Touba, Sénégal, 10 janvier 2018. (VOA/ Seydina Aba Gueye)
Le défunt Khalife des mourides repose désormais dans sa demeure de "Gouye Mbinde" à proximité de la grande mosquée de Touba, Sénégal, 10 janvier 2018. (VOA/ Seydina Aba Gueye)

Pour les mourides, une nouvelle ère s’ouvre avec le 8e Khalife de Cheikh Ahmadou Bamba. Une personnalité qui fait l’unanimité dans le cœur des mourides comme l’affirme Assane Sarr, un fidèle qui pense que le nouveau Khalife fera dans la continuité.

"Serigne Mountakha Mbacké est à l’image de son prédécesseur, c’est un soufi, un fédérateur et nous plaçons beaucoup d’espoir en lui. Nous pensons qu’il sera à la hauteur de la mission car il faisait un excellent travail avant même d’accéder au khalifat. Alors une fois Khalife nous sommes certains qu’il n’aura aucun problème pour pérenniser le legs du défunt Khalife. Le nouveau Khalife a un discours franc et fédérateur qui nous rassure et nous procure beaucoup d’espoir", a soutenu M. Sarrk.

Le défunt Khalife aux commandes de la communauté mouride depuis juillet 2010 laisse derrière lui une œuvre globalement appréciée. Son successeur aura la lourde mission de poursuivre les actions qu’il avait initié dans la sphère mouride et bien au-delà.

Seydina Aba Gueye, correspondant à Dakar

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG