Liens d'accessibilité

Liverpool, proche de retrouver l'élite européenne

  • VOA Afrique

Philippe Coutinho de Liverpool, assis sur la pelouse, à gauche, tient la main de son coéquipier, Alberto Moreno, lors d’un match à Hong Kong, Chine, 22 juillet 2017.

Après deux ans d'absence, Liverpool a la possibilité de retrouver la phase de groupes de la Ligue des champions mercredi (18h45 GMT) en barrage retour face à Hoffenheim, battu 2-1 à l'aller en Allemagne.

Les Reds, cinq fois vainqueurs de la compétition reine en Europe, doivent maintenant confirmer ce résultat à Anfield. Avec cette double confrontation décisive dès le mois d'août, l'entraîneur Jürgen Klopp a insisté sur la forte "pression" qui pèse d'entrée sur son équipe.

"Vous devez être présent immédiatement et tout donner. C'est vraiment difficile. En championnat, tu peux te permettre de te contenter de deux points au lieu de quatre ou de six. En Ligue des champions, l'intensité est très importante d'emblée", a souligné le technicien, qui avait atteint la finale de C1 en 2013 avec le Borussia Dortmund.

Après sa victoire à Hoffenheim, Liverpool a en effet semblé éprouvé le week-end dernier en Premier League, se contentant d'un petit 1-0 contre Crystal Palace, grâce à un but de Sadio Mané.

Klopp avait pourtant en partie fait tourner son effectif. Mercredi, des joueurs comme Emre Can et la recrue Mohamed Salah devraient jouer.

A priori, le Brésilien Philippe Coutinho devrait encore être absent, officiellement pour des douleurs au dos. Le milieu de 25 ans, courtisé par le FC Barcelone, a été au coeur de toutes les spéculations ces derniers jours. En fin de semaine, Liverpool a confirmé à l'AFP avoir rejeté une troisième offre du Barça, qui aurait proposé environ 125 millions d'euros (114 millions de livres) pour s'offrir le joueur, selon la presse britannique.

Même s'il ne dispute pas la rencontre mercredi, Liverpool est en position de force grâce à sa victoire à l'extérieur à l'aller.

'Pas encore la vitesse de croisière'

Le défenseur Andrew Robertson a d'ailleurs souligné le potentiel offensif de son équipe. "Quand tu as la balle, que tu regardes devant toi et que tu vois Sadio (Mané), Roberto (Firmino), +Studge+ (Sturridge), Mo (Salah) ou Dom (Solanke) qui entre en jeu, c'est génial".

"C'est super d'avoir ces options. Nous n'avons pas encore atteint notre vitesse de croisière, quand on l'atteindra, nous serons une vraie menace", prévient-il.

Liverpool n'a plus disputé la phase de groupes de Ligue des champions depuis la saison 2014/2015. Une élimination face à Hoffenheim serait un énorme revers pour Jürgen Klopp, recruté en octobre 2015 pour hisser à nouveau les Reds dans l'élite.

Hoffenheim, étonnant quatrième de Bundesliga la saison dernière, a préparé la rencontre en s'imposant (1-0) contre le Werder Brême samedi. Les Allemands veulent croire à l'exploit à Anfield.

"Nous pourrions réaliser quelque chose d'extraordinaire là-bas. Nous allons tout donner", assure le milieu de terrain Kerem Demirbay. Menés 2-0 à l'aller, les Allemands avaient entretenu l'espoir à trois minutes de la fin, grâce à un but de Mark Uth (2-1).

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG