Liens d'accessibilité

Libération de 9 militants anti-Kabila arrêtés mardi à Beni en RDC


Les forces de sécurité arrêtent des manifestants à Beni, Nord-Kvu, RDC, 30 octobre 2017. (Facebook/LUCAH RDC Beni)

Neuf militants anti-Kabila arrêtés mardi en marge d'une marche à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo ont été libérés,a annoncé un responsable de la police de la ville.

Ils ont été "relâchés sur autorisation du maire" de la ville, a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Lisangi Nkumu, commandant adjoint de la police de Beni dans le Nord-Kivu.

"Nous saluons cette libération, mais nous estimons que nos militants ne pouvaient pas être arrêtés pour avoir manifesté", a réagi auprès Regina Masinda du mouvement Lutte pour le changement (Lucha), interrogé par l'AFP. "Nous n'allons pas baisser les bras. La lutte continue", a-t-il ajouté.

Ces militants avaient été arrêtés pendant une marche du mouvement des jeunes indignés Lucha, contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila dont le mandat a expiré depuis fin 2016.

La Constitution interdit à M. Kabila de se représenter pour un nouveau mandat, mais la justice l'a autorisé à rester en fonction jusqu'à l'élection de son successeur.

Les élections (présidentielle, législatives et provinciales) auraient dû se tenir avant fin 2017 en vertu d'un accord majorité-opposition conclu à la fin de l'année dernière. Aucun calendrier électoral n'a encore été rendu public.

La Commission électorale chargée d'organiser les scrutins table désormais sur 2019 et les États-Unis exigent leur tenue en 2018.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG