Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Les démocrates exigent du fisc les déclarations d'impôts de Trump

Richard Neal, président de la commission sur la fiscalité, Capitol Hill, Washington, le 24 mai 2017.

Les démocrates ont réclamé mercredi au fisc américain qu'il livre les six dernières déclarations d'impôts du président républicain Donald Trump, qui s'est dit en retour "pas disposé" à les transmettre pour l'instant, promesse d'une probable intense bataille judiciaire.

M. Trump est le premier président américain depuis Richard Nixon à refuser de divulguer sa situation fiscale.

Forts de leur nouvelle majorité à la Chambre des représentants, les démocrates sont désormais dotés de l'autorité de réclamer ces documents. Jamais une telle demande, présentée par la commission chargée de la fiscalité, n'a été rejetée par le passé, soulignent-ils.

Dans une lettre datée de mercredi, ils réclament donc au ministère du Trésor qu'il leur livre, d'ici le 10 avril, les déclarations personnelles de Donald Trump, ainsi que celles concernant plusieurs de ses sociétés, allant de 2013 à 2018.

Les démocrates disent ainsi vouloir examiner "à quel point le fisc (IRS) contrôle et applique les lois fédérales fiscales face au président", afin d'éventuellement proposer des changements législatifs.

Interrogé sur cette demande, Donald Trump a signalé qu'il était réticent à livrer ses déclarations.

"Nous faisons l'objet d'un contrôle, contrairement à ce que les gens disent", a-t-il déclaré devant des journalistes à la Maison Blanche.

"On dirait que je suis toujours sous contrôle fiscal, je le suis depuis de nombreuses années parce que les chiffres sont importants et j'imagine que quand on a un nom (célèbre, nldr), on est contrôlé. Mais tant que je serai sous le coup d'une inspection, je ne serai pas enclin à le faire".

Le ministère du Trésor inspecte systématiquement les déclarations personnelles du président, admettent les démocrates, mais ils affirment ignorer le détails des contrôles, "voire même si le contrôle obligatoire a effectivement lieu".

Le ministre du Trésor, Steven Mnuchin, avait indiqué à la mi-mars qu'il "se conformer(ait) à la loi" si le Congrès exigeait de fournir les déclarations d'impôts de Donald Trump.

Les démocrates multiplient depuis janvier les enquêtes parlementaires contre le président républicain, mais leurs chefs écartent pour l'instant toute perspective d'une procédure de destitution, ou "impeachement", de Donald Trump.

Le président de la commission sur la fiscalité, Richard Neal, a d'ailleurs tenu à insister que cette demande n'avait "rien à avoir avec un +impeachement+".

Les républicains ont toutefois crié au scandale, dénonçant un "abus" de pouvoir de la part de démocrates "pressés de destituer" Donald Trump.

Avec AFP

Toutes les actualités

Émeutes et pillages à Chicago après que la police tire sur un suspect

La police de Chicago enquête sur la zone située devant un magasin Apple qui a été pillé à Chicago, dans l'Illinois, aux États-Unis, le 10 août 2020. REUTERS/Kamil Krzaczynski

Plus de 100 personnes ont été arrêtées lundi à la suite d'une nuit de pillages et de troubles qui ont fait 13 blessés et causé des dégâts considérables à Chicago, dans le quartier commercial chic de Magnificent Mile et dans d'autres parties de la ville, selon les autorités.

Le commissaire de police David Brown a déclaré qu'il ne s'agissait "pas d'une manifestation organisée" mais plutôt "d'un incident de nature purement criminelle".

Selon la presse locale, les incidents ont éclaté après que des éléments de la police aient ouvert le feu sur un suspect la veille dans le quartier Englewood.

La mairesse de Chicago, Lori Lightfoot, a dénoncé les violences et le pillage des magasins : "C'est une attaque contre notre ville", a-t-elle déclaré.

Plusieurs personnes ont été arrêtées et devraient faire face à des accusations de pillage, de trouble à l'ordre public et de coups et blessures contre la police.

De nombreux commerces, qui faisaient déjà les frais d’une baisse d’activité à cause du coronavirus, ont été saccagés.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des gens entrer et sortir de magasins au milieu de la nuit avec des marchandises en main.

Les pillages se sont étendus aux magasins situés à des kilomètres du centre-ville, selon le quotidien Chicago Tribune.

Joe Biden est en tête des sondages devant le président sortant Donald Trump

Joe Biden est en tête des sondages devant le président sortant Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Une tragédie s'abat sur la communauté sénégalaise de Denver, au Colorado

Une tragédie s'abat sur la communauté sénégalaise de Denver, au Colorado
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:15 0:00

Black Lives Matter: pourquoi il ne faut pas abolir la police

Black Lives Matter: pourquoi il ne faut pas abolir la police
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:50 0:00

Coronavirus: état des lieux dans le monde

Coronavirus: état des lieux dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG