Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Togo

Les autorités détruisent plus de 2.000 armes saisies ces derniers mois au Togo

Quelques 2.300 armes à feu - fusils de chasse, pistolets, armes de guerre - saisies ces derniers mois par les forces de sécurité ont été détruites samedi par les autorités togolaises en périphérie de Lomé, a constaté un journaliste de l'AFP.

Disposées sur des palettes de bois, les armes ont été brûlées au champ de tir d'Agoè Nyivé, dans la banlieue nord de Lomé, ainsi que 10.000 munitions, dans des fourneaux sécurisés.

L'opération s'est déroulée dans le cadre de la journée internationale de la paix.

"Le gouvernement, en prenant la décision de brûler ces armes qui peuvent toujours faire mal, réaffirme sa ferme volonté, son engagement et sa détermination à préserver la paix, élément essentiel pour le développement d'un pays", a déclaré le ministre togolais de la sécurité, le général Yark Damehame.

"Je demande aux forces de défense et de sécurité de continuer dans ce sens, pas d'état d'âme pour préserver la paix", a-t-il ajouté.

Depuis un an, les autorités togolaises multiplient les mesures pour empêcher le Togo de basculer dans la violence qui touche son voisin, le Burkina Faso, confronté à des attaques islamistes de plus en plus fréquentes et meurtrières.

Un comité interministériel a notamment été mis en place pour lutter contre les risques de propagation des violences jihadistes en provenance de pays voisins.

Et les députés togolais ont voté en août une loi qui permet au gouvernement de renforcer l'arsenal sécuritaire.

En avril, le président Faure Gnassingbé avait annoncé le démantèlement ces derniers mois de "cellules terroristes" dans le pays. Des services de renseignements européens ont confirmé à l'AFP l'arrestation d'éléments "terroristes" dans le nord du Togo.

Toutes les actualités

L’opposition continue de contester la victoire du président Faure Gnassingbé

L’opposition continue de contester la victoire du président Faure Gnassingbé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Quatrième mandat pour Faure Gnassingbé

Quatrième mandat pour Faure Gnassingbé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:47 0:00

Le calme règne à Lomé au lendemain du scrutin présidentiel

Le calme règne à Lomé au lendemain du scrutin présidentiel
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:31 0:00

Lomé retient son souffle au lendemain de la présidentielle togolaise

Un homme passe à vélo devant les affiches électorales du président sortant du Togo, Faure Gnassingbé, à Lomé, le 21 février 2020. (AP)

Au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle qui consacrent la victoire de Faure Gnassingbé, Lomé retient son souffle. Agbéyome Kodjo, arrivé en seconde position, conteste les résultats et appelle les Togolais à descendre dans la rue.

Le candidat donné perdant à l'issue du scrutin de samedi interpelle les missions d’observation et la communauté internationale à prendre des mesures pour rétablir ce qu'il considère être la vérité des urnes.

Lundi matin, sur les grandes artères de la capitale togolaise, la circulation est normale. Pas l’ombre d’une contestation dans les rues comme ce fut le cas lors de la présidentielle précédente.

C’est un jour ordinaire qui s’est levé sur la capitale togolaise. Rien ne laisse entrevoir que les résultats de la présidentielle ont été proclamés la veille. Sur la plage de Lomé, en face de l’hôtel de la paix, des jeunes venus profiter du wifi public, commentent l’actualité du moment.

"Vu les tendances à Lomé, personne ne ’attendait à cela. Ces résultats qu’ils nous ont donnés, tout a été formaté, toiletté et refait à la taille de leur président voulu. Il a gagné", nous confie un jeune.

La sérénité avec laquelle la ville se comporte est la résultante de ses expériences. "​C’est la première fois que ce silence règne. Personne ne veut plus être frappé", soutient un autre.

D’après les résultats proclamés dimanche par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Faure Gnassingbé a remporté le scrutin dès le premier tour avec 72,36% des suffrages exprimés, devant Agbéyomé Kodjo (18,37%) et Jean Pierre Fabre (4,35%).

Faure Gnassingbé réélu président

Faure Gnassingbé réélu président
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:34 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG