Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Lampedusa, porte d'entrée des migrants en Europe


Arrivée de migrants, Lampedusa, Italie, le 3 mai 2015.

La petite île italienne de Lampedusa, la plus proche des côtes libyennes, a vu débarquer des centaines de milliers de migrants depuis 25 ans, au grès de flux très irréguliers.

Années 1990/2000 - premières arrivées

Les premières embarcations de migrants arrivent sur l'île au début des années 1990. D'abord limité à quelques centaines de personnes par an, le flux passe à plusieurs milliers par an dans le courant des années 2000, provoquant une succession de drames en mer et plongeant le centre d'accueil dans un état de surpopulation chronique, jusqu'aux accords signés en 2008 par Silvio Berlusconi avec Mouammar Kadhafi pour limiter les départs de Libye.

2011 - le "Printemps arabe"

Avec les révoltes en Tunisie et en Libye, l'île voit débarquer plus de 47.000 personnes, pour moitié des Tunisiens liés à Ben Ali ou saisissant l'occasion pour gagner l'Europe, pour moitié des migrants d'Afrique sub-saharienne réfugiés ou travaillant en Libye et chassés par le conflit. Habitants et autorités sont dépassés, les migrants campent en plein air pendant des semaines, avant d'être évacués vers la Sicile.

2013 - le pape et le naufrage

En juillet, le pape François réserve à Lampedusa son premier déplacement hors de Rome pour dénoncer "la mondialisation de l'indifférence" envers les migrants.

Mais pendant l'été, les arrivées depuis la Libye connaissent un nouveau boom.

Le 3 octobre, une embarcation de fortune arrivée devant les côtes allume un feu pour attirer des secours dans la nuit, mais les flammes provoquent un mouvement de panique et la barque surchargée chavire.

Pêcheurs, secouristes et plongeurs tirent de l'eau des survivants enduits de gasoil puis extraient péniblement de l'épave les corps entremêlés. Bilan: 155 survivants, tous Erythréens, et au moins 366 morts. Les images des cercueils alignés plongent l'île et toute l'Italie dans le deuil.

2014-2017 - les secours

En réaction à ce naufrage puis à d'autres, des opérations lancées par le gouvernement italien (Mare Nostrum), l'Union européenne (Triton et Sophia) mais aussi des ONG vont secourir les migrants plus près des côtes libyennes et les déposent directement en Sicile.

Les arrivées en Italie explosent (600.000 entre 2014 et l'été 2017) mais seules certaines urgences médicales et une petite partie des migrants secourus passent par Lampedusa.

Depuis l'été 2017 - Blocages

A la mi-juillet 2017, les départs de Libye chutent à la suite d'accords controversés conclus en Libye par le gouvernement italien de centre gauche. Parallèlement, une campagne contre les navires des ONG culmine à partir de juin 2018 avec la politique des "ports fermés" de Matteo Salvini (extrême droite), qui entend bloquer les migrants en Libye et mettre fin aux opérations de secours, y compris militaires.

Dans le même temps, un nouveau flux d'embarcations de fortune arrive à Lampedusa, parties pour la plupart de Tunisie mais aussi, à partir de l'été 2018, de Libye.

Avec AFP

Voir les commentaires (1)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG