Liens d'accessibilité

4 ans après le naufrage de Lampedusa, journée du souvenir en Italie


Cercueils des victimes du naufrage de Lampedusa dans un hangar de l'aéroport de l'île italienne le 5 octobre 2013.

Le 3 octobre 2013, une embarcation avait coulé près de l'île italienne. 366 corps avaient été récupérés et l'interminable alignement des cercueils avait poussé l'Europe à engager des opérations de secours.

Les nombreux navires militaires, humanitaires et commerciaux engagés depuis dans ces opérations essentiellement au large de la Libye n'ont pas pu empêcher que plus de 15.500 personnes meurent ou disparaissent en mer, soit en moyenne 1 sur 40 tentant la traversée.

Et malgré une très forte baisse des départs depuis la Libye cet été, nombreux sont encore ceux qui tentent la traversée: plus de 3.400 migrants ont été secourus en mer ou sont arrivés par eux-mêmes à Lampedusa ou en Sicile depuis une semaine, tandis que trois ont été retrouvés morts sur une embarcation, selon un décompte des autorités italiennes.

"Le sauvetage des vies en mer Méditerranée doit encore être la priorité absolue des Etats", a commenté mardi le Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) dans un communiqué.

"Ils doivent de plus intensifier et concrétiser leurs efforts pour offrir des voies légales alternatives (...) efficaces pour que les personnes fuyant la guerre, les violences et les persécutions puissent rejoindre un lieu sûr sans avoir à recourir à des trafiquants", a ajouté l'agence onusienne.

Mardi matin à Lampedusa, le président du Sénat, Pietro Grasso et des survivants du naufrage de 2013 ont lancé une gerbe de fleurs à l'eau, puis les nombreux bateaux venus assister à la cérémonie ont fait retentir leur sirène en mémoire de toutes les victimes.

Avec Afp

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG