Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

"La Forme de l'eau", "3 Billboards"? Clap sur les Oscars


Les statues qui seront remises lors de la cérémonie des Oscars, à Los Angeles.

Hollywood retient son souffle dimanche avant la 90e cérémonie des Oscars, apogée de la saison des prix du cinéma, qui devrait être fortement marquée par des messages de soutien aux victimes de harcèlement sexuel, dans la foulée de l'affaire Weinstein.

La grand-messe, où quelque 3.400 invités convergeront dès 23H00 GMT, va-t-elle culminer avec le sacre de la comédie sombre "3 Billboards" ou de la romance fantastique "La Forme de l'eau"? A moins que le film d'horreur "Get Out", qui a triomphé aux Spirit Awards samedi, ne remporte l'Oscar du meilleur film, le plus convoité de tous.

Les Français seront notamment représentés par Agnès Varda et son documentaire "Visages, Villages", coréalisé avec l'artiste JR.

"Je ne me souviens pas d'une année avec autant d'incertitude. Il y a au moins quatre scénarios de victoire tout à fait probables" pour l'Oscar du meilleur film, a expliqué à l'AFP Tim Gray, spécialiste des prix hollywoodiens chez Variety, la bible du secteur du cinéma.

Il inclut "Get Out", "3 Billboards", "La Forme de l'eau" et "Dunkerque", une fresque magistrale de Christopher Nolan sur l'évacuation de cette plage française pendant la Seconde guerre mondiale.

"Get Out", dénonciation du racisme en forme de film d'horreur, a décroché samedi les Spirit Awards du meilleur film et meilleur réalisateur pour Jordan Peele. Ces prix du cinéma indépendant ont représenté ces dernières années un bon indicateur des lauréats de l'Oscar du meilleur film.

"Get Out" suit un jeune homme noir qui passe un week-end dérangeant chez les parents de sa petite amie blanche.

Les Spirit Awards ont aussi confirmé plusieurs favoris pour les prix d'interprétation dimanche.

En tête des paris

Allison Janney a été sacrée meilleur second rôle féminin et est donnée gagnante pour le prix équivalent aux Oscars grâce à son interprétation désopilante et glaçante à la fois de la mère de la patineuse Tonya Harding, dans "Moi, Tonya".

Sam Rockwell et Frances McDormand ont été respectivement couronnés meilleur second rôle masculin et meilleure actrice pour leur performance dans "3 Billboards", de Martin McDonagh. Ils sont aussi favoris aux Oscars.

Cette comédie noire de Martin McDonagh met en scène une mère en colère qui loue trois panneaux publicitaires pour relancer l'enquête sur le meurtre de sa fille.

En tête des paris pour l'Oscar du meilleur film, elle est suivie de prêt par la romance fantastique de Guillermo del Toro, "La Forme de l'eau", qui part dimanche avec le plus grand nombre de nominations (13).

Le cinéaste mexicain est attendu comme meilleur réalisateur pour ce conte étrange sur une muette amoureuse d'une créature reptilienne captive.

Chez les comédiens, Gary Oldman tient la corde pour les Oscars grâce à son interprétation fiévreuse de Winston Churchill dans "Les heures sombres".

Le film dépeint la bataille politique menée par le Premier ministre britannique pour convaincre son pays de ne pas pactiser avec Hitler et de repartir à l'offensive au moment où la guerre en Europe semblait perdue face aux nazis.

Oscars pour Varda et Desplat

A 89 ans, la légendaire Agnès Varda, pionnière de la Nouvelle Vague, pourrait décrocher son premier Oscar. L'Académie lui avait déjà rendu hommage avec un prix d'honneur en novembre.

Le compositeur Alexandre Desplat est quant à lui proche de recevoir un deuxième Oscar pour la bande-originale de "La Forme de l'eau".

Le présentateur Jimmy Kimmel ne devrait pas manquer d'ironiser sur le fiasco de l'an dernier, quand le mauvais Oscar du meilleur film avait d'abord été annoncé ("La La land" au lieu de "Moonlight"). La rectification avait été faite après plus de deux minutes de chaos au Dolby Theatre, où se tient chaque année la cérémonie.

Cette bourde historique avait été causée par une mauvaise enveloppe remise par un partenaire distrait du cabinet PriceWaterhouseCoopers aux présentateurs Warren Beatty et Faye Dunaway.

L'Académie a mis en place une répétition et des garde-fous pour éviter un nouveau micmac, notamment une interdiction des appareils électroniques en coulisses.

La cérémonie de dimanche sera la première depuis l'affaire Harvey Weinstein, le puissant producteur accusé de harcèlement et agressions sexuelles par une centaine de femmes dont les stars Ashley Judd, Gwyneth Paltrow ou Salma Hayek.

Il a depuis été exclu par l'Académie, fait l'objet de multiples enquêtes et assignations en justice, et sa société a échappé à la faillite grâce à un accord de rachat par un groupe d'investisseurs.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG