Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

L'ouragan Florence "ravage" la Caroline du Nord

Un arbre est tombé sur une voiture à Wilmington, en Caroline du Nord, le 14 septembre 2018 (VOA/Jorge Agobian)

Le gouverneur de la Caroline du Nord a déclaré que l'ouragan Florence était en train de dévaster cet Etat du sud-est américain où il a touché terre au petit matin, déversant des pluies diluviennes et provoquant les premières inondations.

"La tempête ravage notre Etat", a déploré le gouverneur Roy Cooper en conférence de presse.

"Nous sommes très inquiets que des localités entières puissent être détruites", a-t-il ajouté.

Aucun décès n'est pour l'instant à déplorer, selon le gouverneur. Mais des pompiers sur le terrain craignent que deux personnes n'aient perdu la vie lorsqu'un arbre s'est écrasé sur leur maison.

"Je ne peux pas le confirmer mais cela est très probable", a déclaré le chef des pompiers de Wilmington.

Accompagné de pluies diluviennes et de vents violents, Florence a touché terre en Caroline du Nord à 11H15 TU, près de cette localité.

"Nous faisons face à plusieurs menaces", a poursuivi le gouverneur, citant la montée des eaux de l'océan et des rivières gonflés par l'ouragan, combiné aux fortes précipitations. Des pluies de cette intensité n'arrivent "qu'une fois tous les mille ans", a déclaré Roy Cooper.

La rivière Neuse est arrivée jusqu'à trois mètres au-dessus de son niveau habituel, a-t-il précisé, et le niveau des rivières "va monter pendant des jours".

Environ un demi-million de personnes sont déjà privées d'électricité en Caroline du Nord qui compte quelque 10 millions d'habitants, selon Roy Cooper. "Ce nombre augmente pendant que nous parlons", a-t-il ajouté.

"Les secouristes travaillent dans des conditions difficiles qui ne vont faire que s'aggraver aujourd'hui", a-t-il souligné.

Quelque 20.000 personnes ont trouvé refuge dans plus de 150 centres d'accueil, d'après le gouverneur.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le policier impliqué dans la mort de George Floyd inculpé, couvre-feu à Minneapolis

Des agents de police se tiennent à l'extérieur du domicile en Floride de l'ancien officier de police de Minneapolis, Derek Chauvin, accusé du meurtre de George Floyd  en Floride. (REUTERS / Scott Audette)

Le policier mis en cause dans la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, lors d'une interpellation létale en début de semaine à Minneapolis a été arrêté et inculpé d'homicide involontaire ont annoncé vendredi les autorités locales. Un couvre-feu a été décrété vendredi à Minneapolis.

"L'ancien officier de police de Minneapolis Derek Chauvin a été inculpé par le bureau du procureur du comté de Hennepin de meurtre (au 3ème degré) et d'homicide involontaire", a annoncé vendredi le procureur Mike Freeman du comté de Hennepin, où se trouve la ville de Minneapolis.

La famille de cet homme de 46 ans, à qui le président Donald Trump a annoncé avoir parlé, a salué l'arrestation du policier comme un premier pas sur "la voie de la justice", mais l'a jugée "tardive" et insuffisante.

"Nous voulons une inculpation pour homicide volontaire avec préméditation. Et nous voulons voir les autres agents (impliqués) arrêtés", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Quelques instants plus tôt, les autorités locales avaient annoncé l'arrestation de M. Chauvin, qui avait été démis de ses fonctions.

Pour l'instant, seul le policier Derek Chauvin "a été placé en détention", a déclaré le commissaire John Harrington, du département de la Sécurité civile du Minnesota.

Une vidéo devenue virale montre ce policier blanc plaquer au sol George Floyd et maintenir son genou sur son cou pendant de longues minutes, alors que M. Floyd disait ne plus pouvoir respirer.

Depuis la diffusion de cette vidéo des manifestations tournant à l'émeute ont éclaté à Minneapolis, notamment aux abords du commissariat où travaillaient les quatre policiers impliqués dans cette affaire, et dans d'autres villes de la région.

Des enquêtes fédérales et locales ont été ouvertes pour établir leurs responsabilités.

Ce drame rappelle la mort d'Eric Garner, un homme noir décédé en 2014 à New York après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs.

Lui aussi avait dit "Je ne peux pas respirer", une phrase devenue un cri de ralliement du mouvement Black Lives Matter ("La vie des Noirs compte").

Décès de George Floyd: un commissariat de Minneapolis incendié lors de manifestations

Décès de George Floyd: un commissariat de Minneapolis incendié lors de manifestations
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Cinq cents soldats de la Garde nationale ont été mobilisés ce matin à Minneapolis

Cinq cents soldats de la Garde nationale ont été mobilisés ce matin à Minneapolis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump

Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:20 0:00

Entretien avec un résident de Minneapolis

Entretien avec un résident de Minneapolis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:15 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG