Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire

L'opposition ivoirienne fustige le "retard" dans la réforme de la Commission électorale

Le président du Front Populaire Ivoirien Pascal Affi N'Guessan lors du congrès du parti FPI le 27 juillet 2018.

La réforme de la Commission électorale indépendante ivoirienne (CEI), dont les discussions ont débuté en janvier, "marque le pas", a estimé jeudi à Abidjan, l'opposition, assurant que sa mise en place avant la présidentielle d'octobre 2020, pourrait éviter une crise à la Côte d'Ivoire.

"Il faut aller plus vite que cela, il n'y a pas de raison que les choses trainent", a affirmé à l'AFP, Pascal Affi N'Guessan, président d'une faction du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), qui réclame "la constitution d'une CEI qui inspire confiance à tous".

Des pourparlers pour la réforme de la CEI, contestée par l'opposition et la société civile, avaient débuté le 21 janvier, sous la conduite du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mais aucune mesure concrète n'a été annoncée pour le moment.

"Il faut qu'on puisse boucler ces négociations avant la fin du mois de mai. Et que dès début juin, les personnes qui doivent animer cette CEI se mettent au travail. Nous avons le recensement électoral à faire (...), le temps est compté par rapport à la mise en place CEI", a souligné M. N'Guessan, candidat à la candidature du FPI pour la présidentielle d'octobre 2020, si la fondateur du parti, l'ancien président Laurent Gbagbo, récemment acquitté par la Cour pénale internationale, ne se présentait pas.

"Si nous faisons cet effort, nous pourrons mettre le pays à l'abri d'une autre crise post électorale. Si les choses coincent les risques de contestations avant même le scrutin ne sont pas écartés", a mis en garde Pascal Affi N'Guessan.

La Côte d'Ivoire a connu une décennie de troubles entre 2002 et 2011 avec un pays coupé en deux entre pouvoir et rebelles. Les tensions ont culminé avec la crise post-électorale de 2010-2011, née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire de son rival, l'actuel chef d'Etat Alassane Ouattara, qui a fait 3.000 morts.

Saisie par une association de la société civile ivoirienne, la Cour africaine des droits de l'Homme a jugé en 2016 que l'actuelle CEI était déséquilibrée, le pouvoir étant "représenté par huit membres contre quatre pour l'opposition", et avait demandé à la Côte d'Ivoire de la réformer.

Toutes les actualités

Les législatives seules ne peuvent ramener la paix, selon André Silver Konan

Les législatives seules ne peuvent ramener la paix, selon André Silver Konan
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:00 0:00

La Côte d'Ivoire reçoit 504.000 doses de vaccin anti-Covid

Des élèves, portant des masques de protection, suivent des cours à l'école Merlan du Paillet lors de la réouverture des écoles, alors que le verrouillage pour coronavirus (COVID-19) est allégé, à Abidjan, Côte d'Ivoire le 25 mai 2020. REUTERS / Luc Gnago

La Côte d'Ivoire a reçu vendredi 504.000 doses de vaccin contre le Covid-19, les premières à arriver dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, financées par le dispositif Covax destiné en particulier aux pays défavorisés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Avec du retard sur l'horaire prévu (09H00 GMT et locales) ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l'aéroport international d'Abidjan à bord d'un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Avec le Ghana voisin qui a reçu 600.000 doses mercredi, la Côte d'Ivoire est l'un des premiers pays à bénéficier des vaccins financés par le système Covax visant à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants.

Il comporte un mécanisme de financement qui permet à 92 nations ayant un niveau de développement économique faible ou moyen, d'avoir accès aux précieuses doses et a été mis en place pour tenter d'éviter que les pays riches n'accaparent l'ensemble des vaccins.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué l'arrivée de ces vaccins en Afrique, mais a cependant accusé lundi certains pays riches de "saper" le dispositif Covax et d'"approcher les fabricants pour s'assurer l'accès à des doses de vaccins supplémentaires".

La livraison de doses de vaccin à la Côte d'Ivoire et au Ghana intervient après le lancement de la campagne de vaccination au Sénégal mardi, à la suite de l'Afrique du Sud, du Zimbabwe, des Seychelles, de l'Ile Maurice, du Rwanda, de la Guinée équatoriale, de la Guinée, de l'Algérie, du Maroc et de l'Egypte.

Pour aider à accélérer la vaccination des 1,3 milliard d'Africains, l’Union africaine (UA) a déclaré qu’elle avait obtenu 270 millions de doses de vaccins contre le Covid à distribuer cette année.

La Côte d'Ivoire, pays de 25 millions d'habitants, enregistrait vendredi plus de 32.000 cas confirmés de coronavirus et près de 190 morts.

Les chiffres sont en augmentation depuis plusieurs semaines, mais en dehors de l'obligation de porter un masque dans les lieux fermés et de l'incitation à respecter les gestes barrières, aucune autre mesure restrictive n'est pour l'instant imposée.

A Abidjan, le marché prometteur du jouet africain

A Abidjan, le marché prometteur du jouet africain
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:03 0:00

Cacao: s'associer pour bénéficier de meilleurs prix

Cacao: s'associer pour bénéficier de meilleurs prix
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Henri Konan Bédié appelle à voter "massivement" aux législatives

Henri Konan Bédié appelle à voter "massivement" aux législatives
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG