Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Madagascar

Heurts entre manifestants et forces de l'ordre

Les partisans du candidat à la présidentielle malgache Marc Ravalomanana contre les forces de sécurité avec des gaz lacrymogènes lors d'une manifestation pour protester contre les résultats des élections du 2 janvier 2019 à Antananarivo.

Des incidents ont éclaté samedi à Antananarivo entre partisans de l'ex-chef de l'Etat Marc Ravalomanana, donné perdant de la présidentielle du 19 décembre, et les forces de l'ordre qui ont dispersé les manifestants à coups de gaz lacrymogène.

Pour la cinquième fois en une semaine, quelque 500 pro-Ravalomanana ont bravé l'interdiction de manifester sur la place centrale du 13-Mai dans la capitale malgache.

Les forces de l'ordre les ont dispersés à coups de gaz lacrymogène, comme mercredi, et les protestataires ont riposté avec au moins deux cocktail Molotov, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Quatre personnes ont été arrêtées samedi, selon les mêmes sources.

Les manifestants dénoncent des fraudes lors du second tour de la présidentielle, remporté par l'ancien président Andry Rajoelina (2009-2014) selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Il a obtenu 55,66% des suffrages, contre 44,34% pour Marc Ravalomanana qui a déposé des recours devant la Haute Cour constitutionnelle (HCC) pour contester les résultats.

La HCC doit se prononcer sur la validité ou non de ces recours mardi. D'ici là, les partisans de Marc Ravalomanana ont prévu de manifester quotidiennement pour faire pression sur la principale instance judiciaire du pays.

"C'est injuste qu'on nous disperse comme ça à coups de gaz lacrymogène, nous des simples citoyens qui réclamons juste la vérité des urnes", a estimé un manifestant, Jean-Paul Rasolon, 53 ans.

"Après ce 8 janvier, si on ne restaure pas la vérité, peu importe qui va gagner, on va entrer dans une crise", a-t-il prévenu.

"Nous ne sommes pas ici pour troubler l'ordre public", s'est indignée une autre manifestante, Ninia Donia. "On veut juste la vérité, parce que j'ai vu de mes propres yeux les fraudes massives."

Après une chasse au chat et à la souris entre manifestants et forces de l'ordre, une pluie torrentielle s'est abattue sur la capitale, vidant la place du 13-Mai.

Madagascar, grande île de l'océan Indien, connaît régulièrement des périodes d'instabilité politique depuis son indépendance de la France en 1960.

L'élection de 2018, qui s'est déroulée sans incident majeur, a pris le tour d'un règlement de comptes entre Marc Ravalomanana, qui a quitté le pouvoir en 2009 sous la pression de la rue et de l'armée qui avait confié le pouvoir à l'opposant Andry Rajoelina.

Les deux hommes avaient été interdits de candidature à la présidentielle de 2013 dans le cadre d'un accord de sortie de crise validé par la communauté internationale.

Toutes les actualités

CAN-2019: la Tunisie met fin au rêve de Madagascar

Le milieu de terrain malgache Ibrahim Amada (à gauche) et l'attaquant tunisien Wahbi Khazri lors du match de quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations au Caire le 11 juillet 2019.

Le conte de fées de Madagascar s'est arrêté en quarts. La Tunisie a battu les surprenants Zébus (3-0), jeudi au Caire, pour aller dans le dernier carré de la CAN pour la première fois depuis 2004.

Ne gagner aucun match de poule, passer le 8e de finale aux tirs au but, être apathique pendant 45 minutes face aux modestes Malgaches... les Aigles de Carthage n'ont rien survolé depuis le début du tournoi, mais les voilà en demies, face au Sénégal, dimanche.

Leur parcours tortueux contraste avec la portée historique de leur exploit: jusque-là, les Tunisiens avaient buté cinq fois en quarts en quinze ans, depuis l'année de leur unique titre, remporté à domicile. Ce succès brise la malédiction et met en route la machine à rêves.

L'équipe d'Alain Giresse a réussi sa meilleure période en Egypte au retour des vestiaires, concrétisée par des buts de Ferjani Sassi (52), Youssef Msakni (60) et Naïm Sliti (92). Une simple réaction d'orgueil, ou une vraie montée en puissance?

Ses supporters, peu nombreux au stade Al-Salam, le sauront face au Sénégal, un adversaire difficile pour la Tunisie qui a affiché le moins de certitudes dans le jeu des quatre demi-finalistes.

- Msakni-Khazri, double menace -

Le sélectionneur des Lions de la Teranga Aliou Cissé a dû prendre note des faiblesses de son futur adversaire étalées face à Madagascar. Pendant longtemps, les Maghrébins ont semblé dépendre d'un exploit individuel de Wahbi Khazri ou de leur capitaine Youssef Msakni pour débloquer la situation.

A court d'idées collectives, les Aigles de Carthage ont failli ouvrir le score sur un coup franc du Stéphanois claqué sous la barre par Melvin Adrien (31). C'est finalement un coup du sort qui les a sortis de leur torpeur: une frappe de Sassi déviée par le défenseur Thomas Fontaine, impuissant.

Sur le second but, Msakni suit bien une frappe de Khazri mal repoussée par le gardien des Zébus, pour clore l'affaire.

Ces deux actions résument bien la rencontre de Madagascar, que la réussite aura fui cette fois-ci.

Deux avions de supporters venus spécialement d'Antananarivo n'ont pas suffi, ni un bel état d'esprit: les Malgaches, qui découvraient la compétition, n'ont pas enchaîné un nouvel exploit, après avoir battu le Nigeria (2-0) puis la RD Congo en 8es (2-2 a.p, 4-2 aux t.a.b.).

Trop brouillonne, et émoussée physiquement, l'équipe de Nicolas Dupuis n'a pas été capable de porter le danger sur le but de Mouez Hassen. Mais le Petit Poucet peut quitter l'Egypte la tête haute.

Le Dijonnais Naïm Sliti a célébré le troisième but, à la conclusion d'un contre, d'un geste signifiant la fin des espoirs malgaches. Mais pour les Tunisiens, ça ne fait que commencer.

Le journal de la CAN-2019 du 11 juillet avec Yacouba Ouédraogo

Le journal de la CAN-2019 du 11 juillet avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:38 0:00

Réactions des entraîneurs de Magadascar et de la RDC

Réactions des entraîneurs de Magadascar et de la RDC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:18 0:00

CAN-2019 : les fans explosent de joie à Madagascar

CAN-2019 : les fans explosent de joie à Madagascar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Magagascar : Randy Doni analyse le faible taux de participations aux législatives

Magagascar : Randy Doni analyse le faible taux de participations aux législatives
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:45 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG