Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Donald Trump n'est pas religieux, selon un sondage

Donald Trump à Las Vegas, janvier 2016

Une majorité d'Américains considère que Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de novembre, n'est pas religieux, dans un pays où peu d'électeurs envisagent d'élire un président qui ne croit pas en Dieu, d'après un sondage publié mercredi.

Quelque 60% des Américains considèrent que le milliardaire, qui écrase la concurrence dans son parti selon les sondages, n'est "pas trop" (22%) ou "pas du tout" (37%) religieux, détaille l'étude réalisée par le Pew Research Center.

Ils sont 25% à considérer le candidat, qui se dit presbytérien, comme "assez" religieux, et seulement 5% comme "très" religieux.

Même les républicains, électorat traditionnellement plus enclin à voter pour un candidat conservateur et religieux, sont 47% à juger que Trump n'est pas religieux. Pour autant l'homme d'affaires est vu par 56% de ses pairs comme un "bon" ou un "remarquable" candidat, dans un pays "où l'on dit souvent qu'un candidat qui n'est pas religieux ne peut pas être élu président", relève Pew.

Le magnat de l'immobilier a d'ailleurs reçu mardi le soutien de Jerry Falwell Jr., président de l'université privée chrétienne Liberty University et grand nom de la communauté évangélique américaine, à moins d'une semaine du premier vote dans l'Iowa.

Donald Trump devance le sénateur baptiste du Texas Ted Cruz, jugé "bon" ou "remarquable" candidat par 53% des républicains, l'adventiste Ben Carson et le sénateur catholique de Floride Marco Rubio (44% chacun), trois candidats pourtant davantage considérés comme religieux --respectivement 65%, 68% et 61%.

Les Américains sont plus partagés au sujet de Hillary Clinton, favorite du camp démocrate: 47% estiment que la candidate méthodiste n'est "pas trop" ou "pas du tout" religieuse et 48% qu'elle est "assez" ou "très" religieuse.

Quelque 40% d'Américains considèrent son rival juif Bernie Sanders "pas particulièrement religieux", mais sont moins nombreux (35%) à estimer qu'il n'est pas religieux.

Le sondage confirme qu'"être athée reste le plus gros des handicaps pour un candidat à la présidentielle" aux Etats-Unis, souligne Pew.

Un peu plus de la moitié des Américains (51%) sont en effet moins susceptibles de voter pour un candidat qui "ne croit pas en Dieu", fait auquel 41% d'entre eux sont insensibles, tandis que seulement 6% sont davantage susceptibles de voter pour un non croyant.

Si le candidat était musulman, 53% des Américains n'en tiendraient pas compte et 42% ne voteraient sans doute pas pour lui.

Ce sondage a été réalisé par téléphone auprès de 2.009 adultes américains du 7 au 14 janvier.

AFP

Toutes les actualités

Page Sport : focus sur le All-Star Game

Page Sport : focus sur le All-Star Game
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:06:30 0:00

Primaires : Michael Bloomberg ciblé par les critiques des démocrates

Primaires : Michael Bloomberg ciblé par les critiques des démocrates
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:52 0:00

Première visite de Pompeo en Afrique

Première visite de Pompeo en Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Des ressortissants américains évacués du paquebot Diamond Princess

Des ressortissants américains évacués du paquebot Diamond Princess
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:30 0:00

Rose McGowan fustige la "comédie" féministe de Natalie Portman aux Oscars

Rose McGowan (D) et Asia Argento lors d'une manifestation pour marquer la Journée internationale de la femme à Rome, le 8 mars 2018.

L'actrice américaine Rose McGowan a vivement critiqué sur Facebook la "comédie" féministe jouée selon elle par Natalie Portman lors de la cérémonie des Oscars le 9 février.

Sur le tapis rouge, Natalie Portman était revêtue d'une cape noire sur laquelle elle avait fait inscrire les noms de plusieurs réalisatrices qui avaient selon elle été injustement écartées de la sélection 2020, où aucune femme ne figurait. Brodés en lettres dorées, se trouvaient les noms de Lorene Scafaria ("Queens"), Lulu Wang ("L'Adieu"), Greta Gerwig ("Les Filles du Docteur March"), Mati Diop ("Atlantique"), Melina Matsoukas ("Queen & Slim") et Céline Sciamma ("Portrait de la jeune fille en feu"). "Je voulais souligner de manière subtile les femmes qui n'ont pas été reconnues pour leur travail incroyable cette année", avait justifié Mme Portman.

Rose McGowan n'a de son côté pas choisi la subtilité dans le message publié sur sa page Facebook pour fustiger "ce genre de protestation célébrée par les grands médias pour son courage".

"Courageux? Non, loin s'en faut. Plutôt une actrice qui joue la comédie et se fait passer pour quelqu'un d'engagé. Comme tant d'autres", poursuit Rose McGowan, qui juge "insultant pour tous ceux d'entre nous qui agissons vraiment le genre de militantisme de Portman".

Et elle interpelle directement sa collègue: "Natalie, tu as travaillé avec deux réalisatrices au cours de ta très longue carrière. L'une d'entre elles, c'était toi. Tu as une société de production qui a employé précisément une réalisatrice, toi". Rose McGowan exhorte ensuite Natalie Portman et les autres actrices de "l'élite" à "changer le monde" au lieu de "faire semblant" d'être du côté des autres femmes.

Natalie Portman, lauréate de l'Oscar de la meilleure actrice en 2011 pour son rôle dans "Black Swan", a répondu plus sobrement, reconnaissant dans un communiqué qu'elle ne méritait pas d'être qualifiée de "courageuse", un terme qu'elle préfère réserver aux victimes qui ont récemment témoigné à New York au procès d'Harvey Weinstein.

Elle reconnaît également ne pas avoir travaillé avec autant de réalisatrices qu'elle aurait voulu. "J'ai eu quelques expériences où j'ai aidé des réalisatrices à être engagées sur des projets qu'elles ont ensuite été forcées d'abandonner en raison des conditions de travail qu'elles subissaient", affirme l'actrice. "Je veux dire que j'ai essayé et que je continuerai", ajoute-t-elle.

Voir plus

XS
SM
MD
LG