Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Donald Trump ne participera pas au prochain débat républicain

Donald Trump, Marshalltown, Iowa, 26 janvier 2016

Le milliardaire américain Donald Trump, qui fait la course en tête pour les primaires républicaines, ne participera pas au prochain débat télévisé de son parti, à seulement quatre jours du premier vote dans l'Iowa, a annoncé son équipe de campagne.

L'homme d'affaires, que les sondages donnent au coude à coude avec le sénateur du Texas Ted Cruz dans l'Iowa, avait dans un premier temps évoqué l'idée mardi à l'issue d'une rencontre avec des partisans dans cet Etat du centre des Etats-Unis.

"Il ne participera pas au débat de Fox News et va tenir à la place un événement en Iowa afin de lever des fonds pour les anciens combattants", a annoncé mardi soir son équipe de campagne dans un communiqué, ajoutant que "cela demande du courage".

En cause : la présence en tant que modératrice de Megyn Kelly, la journaliste de Fox News, chaîne sur laquelle sera diffusé le débat jeudi soir, à qui le magnat de l'immobilier reproche de manquer de neutralité.

"Je ne pense pas qu'elle peut me traiter équitablement. Et je ne suis pas son plus grand fan", avait lâché Donald Trump sur CNN.

"En tant que personne ayant écrit l'un des livres les plus vendus de l'histoire sur le business (...) ou encore en tant que personne ayant une fortune de plusieurs milliards de dollars, M. Trump sait reconnaître une mauvaise affaire quand il en voit une", a imagé son équipe dans le communiqué.

Le milliardaire et la journaliste, qui était déjà modératrice lors du premier débat républicain, en août, s'étaient accrochés à cette occasion, Donald Trump reprochant à Megyn Kelly de lui poser des questions agressives.

A l'issue du débat, l'habitué des sorties incendiaires qui domine largement dans les intentions de vote au niveau national, avait suggéré que la journaliste l'avait injustement traité car elle avait ses règles.

"Megyn Kelly est une excellente journaliste et le réseau tout entier se tient derrière elle", a déclaré le président de Fox News, Roger Ailes, en soutien à sa journaliste, assurant qu'elle sera présente lors du débat de jeudi.

"Roger Ailes et Fow News pensent qu'ils peuvent jouer avec lui, mais M. Trump ne joue pas", a répondu le communiqué publié par l'entourage de Donald Trump.

L'absence potentielle sur le plateau de Donald Trump pourrait laisser un boulevard à ses principaux concurrents dans la course à l'investiture, notamment Ted Cruz ou le sénateur de Floride Marco Rubio, qui auront une dernière chance de convaincre les électeurs de l'Iowa, qui marquent traditionnellement le lancement de la longue route vers la désignation du président américain.

Avec AFP

Toutes les actualités

Joe Biden est en tête des sondages devant le président sortant Donald Trump

Joe Biden est en tête des sondages devant le président sortant Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Une tragédie s'abat sur la communauté sénégalaise de Denver, au Colorado

Une tragédie s'abat sur la communauté sénégalaise de Denver, au Colorado
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:15 0:00

Black Lives Matter: pourquoi il ne faut pas abolir la police

Black Lives Matter: pourquoi il ne faut pas abolir la police
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:50 0:00

Coronavirus: état des lieux dans le monde

Coronavirus: état des lieux dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Sanctions américaines contre Abass Sidiki, chef de la milice des 3R en RCA

Un soldat monte la garde près d'anciens enfants soldats anti-Balaka attendant d'être libérés d'un camp à Batangafo, en République centrafricaine, 28 août 2015. AFP PHOTO / EDOUARD DROPSY

Le Trésor américain a imposé des sanctions contre Bi Sidi Souleymane alias Sidiki Abbas, le chef de la milice dite des "3R" (Retour, Réclamation et Réhabilitation) en République centrafricaine, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Ces sanctions font suite à des mesures similaires prises par le Conseil de sécurité des Nations unies, selon un communiqué du Trésor.

D’après les autorités américaines, le groupe 3R aurait tué, torturé, violé et déplacé des milliers de civils depuis 2015 et M. Souleymane aurait lui-même participé à ces exactions.

Par ailleurs, le Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies pour la RCA a mis en place un gel des avoirs et une interdiction de voyager à l'encontre de M. Souleymane.

Selon les lois américaines, désormais les avoirs de M. Souleymane aux États-Unis ou sous le contrôle de ressortissants américains sont systématiquement gelés.

Pour rappel, la milice 3R le groupe armé le plus imposant en Centrafrique. Son chef, M. Souleymane, est un Camerounais qui se positionne comme le défenseur des peuples peuls, selon plusieurs sources concordantes.

Voir plus

XS
SM
MD
LG