Liens d'accessibilité

Donald Trump condamne la fusillade de Las Vegas

  • VOA Afrique

Donald Trump s'exprime depuis la Maison-Blanche, le 2 octobre 2017.

Le président américain a pris la parole publiquement pour dénoncer le "mal absolu" après cette attaque qui a fait au moins 58 morts et plus de 500 blessés.

"Hier soir, un homme a ouvert le feu sur une large foule lors d'un concert de musique country à Las Vegas. Il a brutalement assassiné plus de 50 personnes dans un acte qui représente le mal absolu", a-t-il déclaré lors d'une allocution au ton grave. M. Trump a précisé qu'il se rendrait à Las Vegas mercredi.

"Aux familles des victimes, nous prions pour vous, nous sommes là pour vous en cette période difficile", a déclaré Donald Trump depuis la Maison-Blanche

Un Américain sexagénaire a tué au moins 58 spectateurs d'un concert en plein air dimanche soir à Las Vegas, commettant la pire fusillade de l'histoire moderne des Etats-Unis. La police n'a pas avancé de mobile, mais l'organisation Etat islamique a revendiqué la tuerie.

Perché dans un hôtel adjacent, surarmé, le tireur était un Américain blanc de 64 ans, Stephen Craig Paddock. Il s'est apparemment suicidé avant que les policiers ne l'atteignent.

Le groupe Etat islamique a affirmé, via son organe de propagande, qu'il s'était converti à l'islam il y a plusieurs mois. Mais le FBI dément toute connexion avec une organisation terroriste étrangère.

Le président américain, Donald Trump, qui a pris la parole publiquement pour dénoncer le "mal absolu" après cette attaque, n'a pas non plus mentionné la revendication de l'EI. Et la police n'a avancé pour l'heure aucun mobile.

Le bilan dépasse celui de la boîte gay d'Orlando en juin 2016, quand 49 personnes avaient été assassinées.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG