Liens d'accessibilité

Des chefs d'Etat africains contraints de céder le pouvoir


L’ex-président gambien Yahya Jammeh, à gauche, discute avec les chefs de l’Etat de l’Afrique de l’ouest, à Banjul, Gambie, 13 janvier 2017.

Le Gambien Yahya Jammeh est le dernier en date d'une série de chefs d'Etat africains contraints de quitter le pouvoir depuis une quinzaine d'années sous la pression de contestations populaires ou d'interventions extérieures.

Yahya Janneh, battu à l'élection présidentielle du 1er décembre, a finalement accepté le verdict des urnes sous la pression militaire et diplomatique des Etats voisins de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest).

- 7 juillet 2002: MADAGASCAR - Didier Ratsiraka s'exile en France après avoir contesté la victoire de son rival, Marc Ravalomanana, au premier tour de la présidentielle de fin 2001, et répondu à l'autoproclamation de son rival par une confrontation qui a dégénéré en affrontements. En mars 2009, Marc Ravalomanana, lâché par l'armée, sera contraint de démissionner.

- 11 août 2003: LIBERIA - Charles Taylor quitte le pays sous la pression de la communauté internationale et de forces rebelles qui luttent depuis 1999 pour renverser son régime.

- 14 janvier 2011: TUNISIE - Après 23 ans de règne sans partage, Zine El Abidine Ben Ali fuit pour l'Arabie saoudite, chassé par une révolte populaire déclenchée par l'immolation par le feu d'un marchand excédé par la pauvreté et les humiliations policières.

- 11 février 2011: EGYPTE - Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 1981, remet ses pouvoirs à l'armée, au 18e jour d'une révolte qui a mobilisé des centaines de milliers de manifestants (850 tués).

- 11 avril 2011: COTE D'IVOIRE - Laurent Gbagbo est arrêté après plus de quatre mois de crise (3.000 morts) née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle de fin 2010 face à Alassane Ouattara. Son arrestation par les forces de Ouattara intervient après plusieurs jours de bombardements de la force française Licorne et de l'ONU.

Il est transféré à La Haye où il est jugé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité.

- 20 octobre 2011: LIBYE - Mouammar Kadhafi, qui a gouverné d'une main de fer pendant presque 42 ans, est tué près de Syrte, après un mouvement de contestation déclenché en février à Benghazi avant de s'étendre et se transformer en conflit armé. En mars, une opération militaire avait été lancée par Washington, Paris et Londres sous mandat de l'ONU, avant que l'Otan n'en prenne les commandes.

- 24 mars 2013: CENTRAFRIQUE - François Bozizé est renversé par la rébellion Séléka, à dominante musulmane, dont la prise du pouvoir entraîne une contre-offensive des rebelles anti-balaka principalement chrétiens.

- 31 octobre 2014: BURKINA FASO - Le président Blaise Compaoré, en place depuis 27 ans, annonce qu'il cède le pouvoir, au lendemain d'une journée d'émeutes et des manifestations contre un projet de révision constitutionnelle qui lui aurait permis de rester à la tête du pays. Il est depuis exilé en Côte d'Ivoire.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG