Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Trump et Clinton exhortent leurs partisans à une forte participation dans l'Iowa

Les deux candidats, qui ont dominé presque tous les sondages dans cet Etat, se sont montrés très confiants dans les heures précédant le scrutin

L’Iowa, un Etat agricole du midwest des Etats-Unis, détient le privilège d’organiser la première consultation électorale à travers le pays, suivi du New Hampshire et de la Caroline du Sud. Le scrutin de 2016 se tient ce lundi 1er février, soit environ neuf mois avant la présidentielle. Après des mois de campagne, le jour J est donc arrivé pour les candidats républicains et démocrates.

Donald Trump lors d'un meeting, le 31 janvier 2016, à Council Bluffs, Iowa.
Donald Trump lors d'un meeting, le 31 janvier 2016, à Council Bluffs, Iowa.

Alors que s’approchait l’heure du vote, les deux candidats républicains en tête dans les sondages-- le magnat milliardaire de l'immobilier Donald Trump et le sénateur conservateur du Texas Ted Cruz, ainsi que plusieurs autres candidats, se sont dirigés vers d'autres rassemblements, essayant de gagner la sympathie des votants.

Les « caucuses » ou assemblées électorales, se déroulent dans 1681 écoles, casernes de pompiers et centres communautaires à travers l'État. La météo a annoncé une tempête de neige, mais celle-ci ne devrait arriver qu'après la fin du scrutin.

Idrissa Seydou Dia explique le processus et la portée du scrutin dans l'Iowa
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:55 0:00
Télécharger

Les principaux prétendants démocrates, l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, sont engagés dans une lutte très serrée dans l’Iowa, les sondages les plaçant pratiquement à égalité deux jours avant le vote.

Clinton est confiante d'une victoire sur Sanders, auto-proclamé socialiste et démocrate indépendant.

Il y a juste beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. J’exhorte tout le monde de sortir et participer au vote de ce soir pour faire partie de ce processus unique en Amérique."
-Hillary Clinton sur CNN

Dans un entretien sur la chaîne CNN, elle a appelé ses partisans à aller voter en masse. Sanders en a fait de même, sachant que le taux de participation fera toute la différence.

« Nous allons peiner ce soir, si la participation est faible, » a dit le sénateur démocrate lors d’un dernier meeting, lundi, à Des Moines.

Trump, un novice en politique faisant face à sa première élection, a dit dans une interview qu'il est "un peu nerveux" quant à l'issue. Il a exhorté ses supporteurs à voter, quand bien même ils seraient malades.

«Sortez du lit," at-il exhorté. "Vous devez y aller."

Trump maintient une légère avance sur Cruz, qui semble avoir fait plusieurs faux pas dans le cadre des préparatifs de ce scrutin.

Les analystes ont souligné, après la publication des résultats des derniers sondages dans l’Iowa, qu’une surprise restait possible dans les deux camps. Ce que ne souhaitent du tout pas Donald J. Trump and Hillary Rodham Clinton.

Toutes les actualités

Sanctions américaines contre Abass Sidiki, chef de la milice des 3R en RCA

Un soldat monte la garde près d'anciens enfants soldats anti-Balaka attendant d'être libérés d'un camp à Batangafo, en République centrafricaine, 28 août 2015. AFP PHOTO / EDOUARD DROPSY

Le Trésor américain a imposé des sanctions contre Bi Sidi Souleymane alias Sidiki Abbas, le chef de la milice dite des "3R" (Retour, Réclamation et Réhabilitation) en République centrafricaine, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Ces sanctions font suite à des mesures similaires prises par le Conseil de sécurité des Nations unies, selon un communiqué du Trésor.

D’après les autorités américaines, le groupe 3R aurait tué, torturé, violé et déplacé des milliers de civils depuis 2015 et M. Souleymane aurait lui-même participé à ces exactions.

Par ailleurs, le Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies pour la RCA a mis en place un gel des avoirs et une interdiction de voyager à l'encontre de M. Souleymane.

Selon les lois américaines, désormais les avoirs de M. Souleymane aux États-Unis ou sous le contrôle de ressortissants américains sont systématiquement gelés.

Pour rappel, la milice 3R le groupe armé le plus imposant en Centrafrique. Son chef, M. Souleymane, est un Camerounais qui se positionne comme le défenseur des peuples peuls, selon plusieurs sources concordantes.

Le Sénat adopte un projet de loi qui interdit le téléchargement de TikTok

Le Sénat adopte un projet de loi qui interdit le téléchargement de TikTok
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

Beaucoup d'États ont élargi les options de vote pour la présidentielle

Beaucoup d'États ont élargi les options de vote pour la présidentielle
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:23 0:00

L'État de New York demande à la justice de dissoudre le puissant lobby pro-armes NRA

Le président américain Donald Trump annonce que les États-Unis abandonneront le traité sur l'armement signé sous l'administration Obama lors d'un discours à la National Rifle Association à Indianapolis, Indiana, États-Unis, le 26 avril 2019.  REUTERS/Lucas Jackson 

L'Etat de New York a annoncé jeudi qu'il portait plainte contre le lobby pro-armes NRA et son influent patron Wayne LaPierre pour fraude financière, avec pour objectif la dissolution de ce puissant groupe conservateur.

La procureure générale de New York, Letitia James, a affirmé que M. LaPierre et trois autres hauts responsables du lobby avaient utilisé les contributions et dons des membres pendant des années comme "leur propre tirelire", dépensant des dizaines de millions de dollars en violation des lois régissant les organisations à but non lucratif.

Les quatre dirigeants ont "en gros pillé les biens" du groupe, a déclaré Mme James, à tel point que ce lobby qui a injecté des millions de dollars dans les campagnes électorales républicaines au fil des ans est aujourd'hui quasiment insolvable.

Selon la procureure, M. LaPierre a entre autres illégalement utilisé des fonds de la NRA pour régulièrement emmener sa famille aux Bahamas pour des vacances de luxe.

Le patron a aussi, a précisé Mme James, accepté des cadeaux onéreux et des voyages de la part de fournisseurs de la NRA, et s'est donné 17 millions de dollars pour sa retraite sans l'accord du conseil d'administration de l'organisation.

"L'influence de la NRA est telle que l'organisation a échappé aux contrôles pendant des décennies, alors que ses hauts dirigeants se mettaient des millions de dollars dans les poches", a déclaré la procureure générale de New York.

"La NRA est pleine de fraudes et d'abus et c'est pourquoi nous cherchons aujourd'hui à la dissoudre, parce qu'aucune organisation n'est au-dessus des lois", a-t-elle ajouté.

Selon le quotidien New York Daily News, en plus de la demande de dissolution de l'association, Mme James exige aussi une restitution totale des fonds prétendument détournés par les quatre responsables de la NRA dont M. LaPierre. La plainte demande aussi une interdiction formelle de siéger au conseil d'administration de toute organisation caritative à New York pour les quatre.

La convention du parti républicain à la Maison Blanche?

La convention du parti républicain à la Maison Blanche?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:58 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG