Liens d'accessibilité

Curry fait son show, Ball rebondit en NBA


Stephen Curry, la balle à la main essayant un dribble face à Kyrie Irving de Cleveland Cavaliers lors d'un match de NBA, Oakland LE 1er juin 2017 Mandatory Credit: Kelley L Cox-USA

Le meneur de Golden State Stephen Curry a marqué 39 points avant d'être exclu face aux Brooklyn Nets (118-111) dimanche, tandis que Lonzo Ball a fait taire ses détracteurs avec un "triple double", synonyme de victoire pour les Lakers face à Denver (127-109).

Il se passe toujours quelque chose avec Golden State: contre Philadelphie samedi, ils ont accusé jusqu'à 25 points de retard, avant de s'imposer 124 à 116.

Dimanche, ce sont eux qui, cette fois, ont dilapidé une avance confortable (+28) et ont failli se faire surprendre par les Brooklyn Nets lors d'une fin de match étourdissante.

Encore menée de 16 points à neuf minutes de la sirène, la franchise new-yorkaise est en effet revenue à quatre points (107-103) sous l'impulsion d'Allen Crabbe (25 points).

L'exclusion de Curry, après sa sixième faute personnelle, et l'absence de Kevin Durant ont bien aidé les Nets, avant que Klay Thompson n'assure la victoire, la 13e des champions NBA en titre.

Le sursaut des Nets a relégué au second plan la prestation de Curry qui, avec 39 points, record personnel de la saison, 11 rebonds et sept passes, a frôlé le "triple double".

"Ce n'était pas un beau match, mais le plus important est d'avoir gagné (...) D'un point de vue perso, je me sens de mieux en mieux, plus en confiance", a assuré le double MVP.

Son entraîneur, Steve Kerr, a trouvé à redire au match de sa star: "Il a été énorme en termes de points marqués et de shoots réussis, mais après la pause, je l'ai trouvé trop agressif (...) Il va en tirer les leçons", a-t-il estimé.

Après trois matches en quatre jours, les Warriors ont trois jours de répit avant leur déplacement à Oklahoma City. Durant, touché à une cheville, est incertain pour ce match face à son ancienne équipe, dont les supporteurs n'ont toujours pas oublié sa "trahison" de l'été 2016.

- Le courroux de Trump -

Alors que son omniprésent père était l'objet du courroux sur Twitter du président américain Donald Trump pour avoir contesté son rôle dans le retour aux Etats-Unis de trois joueurs arrêtés en Chine, dont son frère cadet LiAngelo, Lonzo Ball a livré l'un de ses meilleurs matches.

Le "rookie" (débutant) s'est offert à 20 ans son deuxième "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 11 points, 16 rebonds et 11 passes.

Souvent moqué par son inefficacité au tir, le meneur des Lakers, limité à deux points mercredi contre Philadelphie, a montré qu'il avait du caractère.

"Il a beaucoup plus de choses à gérer que n'importe qui à cet âge", a remarqué son entraîneur Luke Walton.

"Il a réussi un grand match en dictant le rythme de la rencontre, mais il ne va pas changer, ce n'est pas le genre de joueur à s'emballer", a-t-il ajouté.

Les Lakers qui avaient perdu cinq de leurs six derniers matches, ont signé leur 7e victoire de la saison, mais restent bloqués à la 11e place (7 v-10 d).

Dans la conférence Est, Détroit et Toronto tentent le rythme échevelé du leader, Boston, qui vient de remporter ses 15 derniers matches, et affichent le même bilan (11 v-5 d).

Les Pistons se sont imposés sur le parquet de Minnesota 100 à 97 avec 20 points et 16 rebonds d'Andre Drummond.

Les Raptors ont eux dominé les Washington Wizards 100 à 91 pour signer leur quatrième victoire de suite grâce à DeMar DeRozan (33 pts).


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG