Liens d'accessibilité

Boston foudroie Golden State en NBA


Boston Celtics à travers Jaylen Brown (7) dunks contre Washington Wizards en NBA, Boston le 15 Mai 2017 (AP Photo/Charles Krupa)

Boston a renversé Golden State dans le duel au sommet de la NBA et a signé sa 14e victoire de suite (92-88) jeudi, tandis que la star de Houston James Harden a submergé Phoenix avec ses 48 points (142-116).

Steve Kerr a, comme souvent, vu juste: à la veille d'affronter les Celtics dans leur salle, l'entraîneur de Golden State avait présenté Kyrie Irving et ses coéquipiers comme "l'équipe du futur dans la conférence Est".

Et sur ce qu'ils ont montré contre les champions en titre, leur futur n'est peut-être pas si lointain: après avoir enchaîné pour la première fois depuis 2009 14 victoires de suite, ils peuvent légitimement viser la finale 2018.

Stephen Curry n'en doute d'ailleurs pas: "Il est très, très probable qu'on se retrouve en juin", a estimé la star de Golden State.

Les Celtics ont en effet réussi un exploit rare face au grand favori qui venait de remporter ses sept derniers matches: relégués à 17 points en 3e période (66-49), ils ont infligé un cinglant et rarissime 19-0 aux Warriors, complétement déboussolés.

"On n'a pas réussi à +tuer+ le match quand on menait largement et contre une équipe qui joue aussi bien, cela ne pardonne pas", a souligné Curry qui avait manqué le précédent match de son équipe à cause d'un hématome à une cuisse.

Kerr a de son côté regretté le manque de sérénité de son équipe: "On a commis trop de fautes stupides (38 lancers francs pour Boston contre 19 pour Golden State, NDLR), c'est difficile de gagner un match dans ces conditions, ils ont été plus intelligents que nous", a-t-il remarqué.

- Chris Paul a rejoué -

Si Kevin Durant a répondu présent (24 pts), Curry (9 pts) et Klay Thompson (13 pts) n'ont pas eu leur rendement habituel.

Ils sont tombés face à deux joueurs survoltés.

Kyrie Irving s'est réveillé dans le final après avoir enlevé le masque de protection qu'il porte depuis qu'il a reçu un coup de coude au visage vendredi dernier.

Le meneur des Celtics a fini la rencontre avec 16 points, mais c'est Jaylen Brown qui, à 21 ans, a fait le gros des dégâts avec 22 points.

Brown a hésité jusqu'à la dernière minute à disputer cette rencontre au lendemain de la mort de son meilleur ami: "Il m'a inspiré, j'ai joué pour lui", a-t-il assuré.

Les Celtics, franchise la plus titrée de l'histoire, caracole en tête de la conférence Est (14 v-2 d): alors qu'ils n'avaient plus remporté 14 matches de suite depuis 2009, ils ont dans leur viseur le record de 19 victoires consécutives établi par leurs devanciers de 2008-09.

De son côté, Golden State a concédé sa quatrième défaite en 15 matches et a abandonné la première place de la conférence Ouest à Houston (12 v-4 d).

Les Rockets ont fait encore forte impression à Phoenix: ils avaient inscrit 90 points après deux périodes, dont 33 par Harden.

"The Beard", meilleur marqueur du Championnat 2017-18 et auteur de 56 points contre Utah dimanche dernier, s'est arrêté à 48 points, mais a suivi la fin du match du banc de touche.

Autre bonne nouvelle pour Houston, Chris Paul a réjoué: l'ancien meneur des Clippers, touché à un genou, avait manqué les 14 précédents matches de son équipe. Il a marqué onze points et distillé dix passes décisives en 21 minutes.

"Les possibilités de cette équipe sont énormes", a assuré "CP3".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG