Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Coronavirus: deux premiers cas en Afrique de l'Est


Mutahi Kagwe, le ministre kényan de la Santé, annonce le premier cas de coronavirus

Deux premiers cas de nouveau coronavirus ont été recensés en Afrique de l'Est, l'un au Kenya, l'autre en Ethiopie, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires des deux pays.

Une étudiante kényane de 27 ans, rentrée des États-Unis via Londres le 5 mars, a été testée positive jeudi, a annoncé le ministre kényan de la Santé, Mutahi Kagwe.

Un Japonais de 48 ans arrivé en Ethiopie le 4 mars en provenance du Burkina Faso a lui aussi contracté le virus, a fait savoir le ministère éthiopien de la Santé dans un communiqué.

Il s'agit des deux premiers cas confirmés de nouveau coronavirus en Afrique de l'Est.

L'étudiante kényane et le citoyen japonais sont tous les deux dans un état "stable".

"Nous voulons assurer les Kényans que le gouvernement utilisera toutes les ressources à sa disposition pour combattre le virus", a affirmé M. Kagwe. "A cet instant, il n'y a absolument aucune raison de paniquer et de s'inquiéter", a-t-il assuré.

Le gouvernement kényan dit avoir retrouvé toutes les personnes avec qui cette étudiante était entrée en contact depuis son arrivée dans le pays. L’Éthiopie tente d'en faire de même avec le citoyen japonais.

Le nouveau coronavirus a fait au moins 5.043 morts dans le monde, dont 1.867 hors de Chine, depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 13H00 GMT.

Sur le continent africain, 181 cas ont pour l'instant été recensés dans 15 pays, et cinq personnes sont mortes. L'Afrique sub-saharienne a été plutôt épargnée jusqu'ici, avec peu de cas recensés et aucun décès.

Sitôt l'annonce du premier cas au Kenya, un pays de 50 millions d'habitants, des supermarchés du centre de Nairobi ont été pris d'assaut par des habitants, qui se sont précipités pour acheter des biens de première nécessité.

Avant même l'annonce de ce cas positif, le Kenya avait pris des mesures de prévention. Kenya Airways avait suspendu ses vols vers Rome et les vols charter entre l'Italie et la côte kényane.

Le pays avait aussi décidé de suspendre l'organisation des conférences internationales, qui rapportent normalement beaucoup d'argent à Nairobi, et tous les voyages non indispensables pour sa classe politique.

Le gouvernement kényan a annoncé vendredi une autre série de restrictions, dont l'interdiction provisoire de tous les rassemblements publics, des activités concernant plusieurs écoles et les visites aux personnes incarcées.

D'autres pays de la région ont également pris différentes mesures.

Au Rwanda, qui a une frontière commune avec la République démocratique du Congo (RDC), laquelle a un cas confirmé, des lavabos portables avec du savon ou du gel hydroalcoolique ont été placés dans les rues pour les gens devant prendre le bus.

Les autorités rwandaises ont également interdit les concerts, les rassemblements et les foires commerciales, mais les églises, bars, restaurants et lieux de divertissements restent ouverts au public, comme au Kenya et en Ouganda.

Le Burundi voisin a placé 34 personnes en quarantaine dans un hôtel de Bujumbura par mesure de précaution.

L'Ouganda a ordonné que les visiteurs en provenance de pays affectés se placent eux-mêmes en quarantaine pour 14 jours à leur arrivée, ou simplement reportent leur voyage.

Le Soudan du Sud, enfin, a temporairement suspendu les vols vers tous les pays affectés.

Voir les commentaires (2)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG