Liens d'accessibilité

Cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens en RDC

  • VOA Afrique

Des miliciens Maï-Maï patrouillent à Fizi, dans le Sud-Kivu, RDC, 13 décembre 2003.

Deux soldats et trois miliciens ont été tués en trois jours de combats entre l'armée congolaise et des miliciens pour le contrôle d'une localité de l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire.

"Deux soldats et trois Maï-Maï ont été tués" au cours "de violents affrontements" depuis samedi à Lubero-centre, a déclaré à l'AFP le lieutenant Jules Tshikudi, un porte-parole de l'armée dans la province troublée du Nord-Kivu.

Ces combats ont confronté les forces régulières aux Maï-Maï Mazembe, a ajouté l'officier. Les Maï-Maï sont des groupes "d'autodéfense" constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour lutter contre des combattants ougandais ou rwandais. Certains n'ont jamais désarmé.

L'armée est parvenue à "déloger les Maï-Maï de la colline de Muhoro" d'où partaient leurs attaques contre des positions des forces gouvernementales, a ajouté l'officier.

"Le calme" est revenu dans la mi-journée de lundi à Lubero-centre et ses environs, a indiqué pour sa part Joy Bokele, administrateur de Lubero, confirmant le bilan des affrontements.

Le territoire de Lubero est situé à 300 km au nord de Goma (capitale du Nord-Kivu), dans une zone où se trouvent plusieurs groupes armés congolais et étrangers qui s'y affrontent depuis plus de vingt ans.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG