Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Cinq jihadistes tués par les forces françaises au Mali


Un hélicoptère militaire NH 90 Caiman de l'opération Barkhane décolle à Inaloglog, au Mali, le 17 octobre 2017.

Cinq jihadistes ont été tués dans une opération de la force française Barkhane près de Tombouctou dans le nord du Mali, a annoncé dimanche l'état-major français.

"Barkhane a mené une opération d'opportunité vendredi à environ 120 km au nord de Tombouctou", a indiqué le porte-parole de l'état-major, le colonel Patrik Steiger. Cinq jihadistes ont été mis "hors de combat", a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

>> Lire aussi : Des proches des suspects tués dans une "tentative d'évasion" dénoncent des exécutions sommaires au Mali

Trente jihadistes ont été tués le 1er avril par des forces françaises et maliennes pendant une confrontation avec une soixantaine de combattants dans la zone d'Akabar, près de la frontière avec le Niger.

Depuis 2013, les groupes jihadistes ont été dispersés et en grande partie chassés du nord du Mali, mais des zones entières du pays échappent toujours au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU (Minusma), régulièrement visées par des attaques.

>> Lire aussi : Quatre blessés dans l’explosion d’un véhicule de l’armée au Mali

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali et le phénomène déborde sur les pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG