Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Quatre blessés dans l’explosion d’un véhicule de l’armée au Mali


Un véhicule des Forces armées du Mali (FAMa) a sauté sur un engin explosif à Léré, dans la région de Tombouctou, Mali, 8 avril 2018. (VOA/Kassim Traoré)

Un véhicule des Forces armées du Mali (FAMA) a sauté sur un engin explosif faisant quatre blessés dimanche à Léré, dans la région de Tombouctou, au Mali, rapporte le correspondant de VOA Afrique à Bamako.

Deux de blessés sont dans un état gave, selon des sources de l’armée.

Les autorités n’ont pas indiqué s’il s’agit d’une attaque jihadiste.

La veille, un Casque bleu nigérien a péri à la suite d'une attaque à Gao, principale ville du nord du Mali, a annoncé la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) dans un communiqué, précisant avoir eu plus de 100 tués dans des "actes hostiles"

Le Secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a condamné l’attaque qui a tué un casque bleu nigérien samedi à Gao.

Il a appelé les autorités maliennes à enquêter rapidement et de manière approfondie sur l’incident et à en traduire les auteurs en justice", indique un communiqué des Nations unies que VOA Afrique a reçu.

>> Lire aussi : Guterres condamne l’attaque qui a tué un casque bleu nigérien à Gao

Le patron de l’ONU a aussi rappelé que les attaques visant les Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international.

Il s’agissait de la seconde attaque contre la Minusma en deux jours.

Plus de 100 soldats de la paix ont été déjà tués au Mali, dans des attaques que les Nations unies qualifient d’"actes hostiles".

Le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, cité dans un autre communiqué, s'est dit "outré que l'on s'en prenne une fois de plus à des soldats de la paix", rappelant les tirs de la veille sur leur camp à Aguelhok (nord-est) lors desquels deux Casques bleus tchadiens avaient été tués et plusieurs autres blessés.

XS
SM
MD
LG