Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

CAN-2019 : le Sénégal en finale, 17 ans après !


L'équipe du Sénégal après sa victoire contre la Tunisie en demi-finale de la CAN-2019 au Caire le 14 juillet 2019.

Le Sénégal va jouer sa première finale de CAN depuis 2002, après avoir battu la Tunisie (1-0 a.p.) au terme d'une demi-finale à suspense, avec intervention de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR), dimanche au Caire.

Un énorme rugissement a saisi au coup de sifflet final dans le stade du 30-juin, déserté par les Égyptiens. Un rugissement à la hauteur de la portée historique de l'exploit réalisé par les Lions de la Teranga.

Raillé pour son absence de palmarès, le pays de plus de 15 millions d'habitants tient enfin une seconde chance d'inscrire son nom à la liste des grands d'Afrique, après son unique finale perdue en 2002.

Le sélectionneur Aliou Cissé, bras en l'air et genoux sur la pelouse à la fin du match, aura sa revanche : capitaine de l'équipe défaite il y a 17 ans, il sera sur le banc vendredi pour toucher cet or qu'il chasse depuis sa prise de fonctions en 2015.

"J'ai promis deux choses à mes joueurs à mon arrivée : les ramener en Coupe du monde (ce qu'il a réussi, ndlr) et en finale de la Coupe d'Afrique. J'ai ce contrat-là avec eux", a déclaré le coach.

Éliminés aux tirs au but par le Cameroun en quarts en 2017, les Sénégalais ont cette fois montré un mental conforme à leurs grandes ambitions, en sortant vainqueurs d'un match à rebondissements.

- Deux penalties ratés -

Il leur a fallu se relever quand une main de Kalidou Koulibaly a provoqué un penalty pour les Tunisiens. Mais le gardien Alfred Gomis a arrêté le tir de Ferjani Sassi (75e).

Il leur a fallu se relever après que Henri Saivet s'est raté dans le même exercice face au gardien tunisien Mouez Hassen (80e), au terme d'une séquence folle de cinq minutes, marquée aussi par une bagarre entre journalistes des deux camps en tribune de presse.

Il leur a fallu résister à trois minutes sous haute tension, quand l'arbitre Bamlak Tessema a consulté le VAR pour la première fois du tournoi, pour une main d'Idrissa Gueye (115e). Mais alors que Naïm Sliti était prêt pour tirer, l'arbitre éthiopien est revenu sur sa décision initiale d'accorder un penalty.

Comble de ce scénario fou, le héros sénégalais est tunisien : Dylan Bronn a libéré les Lions malgré lui, lors de la prolongation, en repoussant dans ses filets une balle très mal dégagée par son gardien (100e). Proche de l'action, Cheikhou Kouyaté a célébré le but en se ruant sur Cissé, comme le symbole d'une équipe à l'unisson derrière son coach qui connaît la route jusqu'à la finale.

Mais vendredi, ce sera bien à eux d'écrire leur propre légende, en réussissant ce qu'aucune équipe sénégalaise n'est parvenue à faire avant.

XS
SM
MD
LG