Liens d'accessibilité

CAN 2019 : la CAF officialise le changement de formule pour les éliminatoires


Les Camerounais Benjamin Moukandjo, à gauche, et Nicolas Nkoulou avec le trophée de la CAN 2017, à Libreville, au Gabon, le 5 février 2017.

La CAF a officialisé le changement des règles de qualification pour la CAN 2019. Chacune des douze poules qualifiera deux équipes, sauf celle du pays organisateur.

La Confédération africaine de football a officialisé le changement des règles de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations 2019.

Débutées en vue d’une phase finale à seize équipes, les douze poules éliminatoires devaient qualifier les vainqueurs et les trois meilleurs deuxièmes.

A la suite de la décision du comité exécutif de la CAF de passer de 16 à 24 le nombre de sélections qualifiées pour chaque CAN, les deux premiers de chaque groupe en qualification seront présents en phase finale.

Seul le groupe où évoluera le Cameroun, pays organisateur désigné, enverra un seul qualifié en phase finale. Une décision très contestable sur le plan juridique comme sportif, la règle du jeu se trouvant modifiée alors qu’une journée des poules s’est déjà disputée, en juin dernier.

Rappelons que la CAF (Confédération Africaine de Football) a décidé en juillet à l'issue d'un symposium au Maroc d'augmenter le nombre d'équipes (de 16 à 24) participant aux prochaines CAN (à partir de 2019) ainsi que de déplacer la compétition de janvier-février à l'été européen (juin-juillet).

En visite samedi à Ouagadougou, le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, a laissé entendre que le Cameroun n'est pas prêt pour abriter cette compétition continentale et a indiqué qu'une visite d'inspection composée des experts et d'un cabinet d'audit spécialisé va évaluer si l'organisation de cette CAN 2019 sera maintenue au pays de Samuel Eto'o.

Soulignons qu'une demi-douzaine de pays dont le Maroc et l'Algérie ont annoncé être "prêts à accueillir la compétition", selon la CAF.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG