Liens d'accessibilité

Barça, Real et le calendrier de l'avant-clasico


Cristiano Ronaldo marque le deuxième but du Real Madrid battant le gardien de Barcelone Claudio Bravo lors d'un match de football de La Liga espagnole surnommé «el clasico» opposant le Barcelone au Real Madrid, au stade Camp Nou à Barcelone, Espagne, 2 av

Noël avant l'heure en Championnat d'Espagne! Le 23 décembre, FC Barcelone et Real Madrid s'affronteront pour un alléchant clasico au sommet. D'ici là, les deux rivaux comptent les jours d'un calendrier riche en pièges, à commencer par la 14e journée de Liga ce week-end.

. Barça: en attendant l'étoile Dembélé

Début de saison rêvé pour Barcelone (1er, 35 pts) avec une facile qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions et un excellent démarrage en Liga: 11 victoires et 2 nuls, le dernier en date à Valence (1-1), son dauphin (2e, 31 pts).

Cette bonne dynamique, le Barça doit l'entretenir samedi (12h00 GMT) face au Celta Vigo (9e). Ce sera avec Lionel Messi, meilleur buteur de Liga (12 buts), et son complice Luis Suarez. Mais ce sera sans l'étoile montante Ousmane Dembélé (20 ans), en phase de reprise après sa grave blessure à une cuisse mi-septembre.

Le Français, devenu cet été le joueur le plus cher de l'histoire du Championnat d'Espagne (105 M EUR + 42 M EUR de bonus), a retouché le ballon ces derniers jours. Et alors que son retour devait intervenir début janvier, il travaille d'arrache-pied en vue du clasico du 23 décembre au stade Santiago-Bernabeu.

"Nous pensons qu'il pourra revenir bientôt avec l'équipe mais nous n'allons prendre aucun risque", a souligné vendredi son entraîneur Ernesto Valverde.

Pour affronter le Celta, le technicien a déjà récupéré les milieux André Gomes et Sergi Roberto, rétablis. Et l'objectif pour le Barça est clair: maintenir, voire si possible accroître son avance de huit points sur le Real (4e, 27 pts) d'ici au clasico.

. Real: moral dans les chaussettes pour Bale

Côté Real, évidemment, le but est inverse: le mois de décembre sera "décisif" pour pouvoir "récupérer des points" vis-à-vis du Barça, a prévenu l'entraîneur madrilène Zinédine Zidane.

Le week-end dernier, le club champion d'Espagne en titre a déjà grignoté deux longueurs sur le leader. Un début de "remontada" à confirmer samedi dans la "cathédrale" de San Mamés, antre de l'Athletic Bilbao.

Le club basque n'est certes pas au mieux, secoué par son élimination surprise mercredi en 16es de Coupe du Roi contre le modeste Formentera (3e division). Mais les "Lions" de San Mamés, piqués dans leur fierté, voudront mordre samedi soir (19h45 GMT).

Le Real, lui, semble très irrégulier. Et la reformation de son trio d'attaque "BBC" traîne en longueur: cela fait sept mois que Karim Benzema, Gareth Bale et Cristiano Ronaldo n'ont pas été alignés ensemble.

La raison ? Les blessures à répétition de Bale ces dernières semaines. Mollet gauche fin septembre, cuisse gauche mi-novembre, et encore un pépin au mollet mardi lors de son grand retour à la compétition. Plombé, le Gallois sera de nouveau forfait samedi.

"C'est vrai que c'est une situation compliquée mais elle est surtout compliquée pour lui parce qu'il a envie de jouer", a souligné Zidane vendredi, disant espérer que Bale revienne "la semaine prochaine".

Cette série de blessures commence à impatienter les médias espagnols. Reste à savoir si Bale sera enfin opérationnel pour le Mondial des clubs aux Emirats arabes unis (6-16 décembre) puis le clasico...

. Atletico: vers un miracle de Noël ?

Au stade Metropolitano, tous les esprits sont déjà tournés vers Londres, où l'Atletico Madrid jouera mardi un match décisif contre Chelsea pour tenter d'arracher son billet pour les huitièmes de C1.

Vu que le club "colchonero" n'a plus son destin en main, passer au tour suivant aurait des airs de miracle.

En tout cas, l'"Atleti" (3e, 27 pts) s'est bien redressé en novembre: abonné aux matches nuls (déjà 6 en Liga), le onze de Diego Simeone vient d'enchaîner trois victoires toutes compétitions confondues.

Pour la passe de quatre, ce sera samedi après-midi (15h15 GMT) contre la Real Sociedad, l'ancien club d'Antoine Griezmann. Avec l'objectif de gagner pour confirmer le sursaut et croire à l'exploit en C1.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG