Liens d'accessibilité

Zidane juge la vidéo-arbitrage "inévitable" mais craint pour la "spontanéité"


Zinedine Zidane observant lors de la demi-finale de la ligue des champions entre le Real Madrid et Manchester City à Santiago Bernabeu, Madrid le 4 mai 2016 (AP Photo/Paul White)

L'arbitrage vidéo est "inévitable" pour dissiper les polémiques mais il risque d'ôter la "spontanéité" du football, a estimé lundi l'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane, alors qu'une controverse secoue le Championnat d'Espagne en raison d'un but valable non accordé dimanche au FC Barcelone.

"Certainement, on récupérera quelque chose d'un côté et forcément on perdra quelque chose de l'autre. C'est sûr, sûr et certain. Mais c'est inévitable, en même temps", a déclaré Zidane en conférence de presse.

"Forcément on va se tourner vers ça et il y aura moins de polémique, parce que c'est le but, quand même. Le seul but, c'est juste ça: moins de polémique. Mais de l'autre côté... ça va nous enlever la spontanéité de ce qu'on aime, forcément. On n'a pas le choix", a-t-il ajouté.

Les dernières heures ont été riches en controverse dans le football espagnol après le sommet de la Liga entre le leader Barcelone et son dauphin Valence (1-1): l'arbitre n'a pas accordé un but valable à Lionel Messi alors que le ballon avait largement franchi la ligne.

Les sites internet des quotidiens sportifs espagnols se sont aussitôt enflammés sur ce "but fantôme". Et ce fait de jeu a relancé en Espagne le débat sur l'assistance technologique à l'arbitrage: contrairement à la plupart des grands championnats européens, la Liga n'est pour l'instant pas dotée de technologie sur la ligne de but. Et elle ne devrait introduire l'arbitrage vidéo (VAR) que la saison prochaine.

"C'est prévu. La technologie évolue et ce système doit permettre d'améliorer le football", a rappelé Zidane. "Nous qui travaillons dans le football, nous voulons que le football progresse, sans aucun doute", a-t-il conclu.


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG