Liens d'accessibilité

Dernier bilan : 39 morts dans l'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio

  • VOA Afrique

Le président somalien Mohamed Abdullahi Farmajo, à centre-droite, tient un drapeau somalien lors de la cérémonie avec l'ancien président Hassan Sheikh Mohamud, à Mogadiscio, Somalie, le 16 février 2017.

Le bilan de l'attaque menée dimanche par un kamikaze qui a fait exploser une voiture piégée à un carrefour fréquenté de la capitale somalienne Mogadiscio est passé à 39 morts.

"Trente-neuf personnes ont été tuées et 27 autres ont été blessées", a indiqué Abdurahman Adem, chef des services ambulanciers de Mogadiscio. Le bilan précédent était de 20 morts.

Selon des témoins, l'attentat a visé un carrefour très animé du quartier de Madina, dans le sud de la capitale, où se trouvaient de nombreux commerçants, des civils faisant leurs courses et des militaires de faction.

Des responsables de la sécurité ont également indiqué au service somalien de VOA que l'on comptait, parmi les victimes, des civils et des soldats du gouvernement. Des dizaines de personnes blessées dans l'attaque ont été transportées à l'hôpital local.

Le directeur de l'hôpital de Madina, Mohamed Yusuf, a déclaré à la VOA avoir reçu au moins 32 personnes blessées dans l'attaque jusqu'à présent.

Personne n'a encore revendiqué la responsabilité de l'explosion, mais les responsables ont blâmé les militants al-Shabab.

L'attaque de dimanche s'est produite quelques heures après qu'Al-Shabab a dénoncé le nouveau président de la Somalie Mohamed Abdullahi Farmaajo.

Un dirigeant du groupe a promis de continuer à combattre le gouvernement. Dans un message audio, Cheikh Hassan Yaqub, un des commandants, a accusé le nouveau président d'être un "apostat" et a appelé les Somaliens à ne pas le soutenir.

XS
SM
MD
LG