Liens d'accessibilité

Attaque contre une gendarmerie en Côte d’Ivoire


Des mutins à un point de contrôle à l’entrée de Bouaké, Côte d’Ivoire, 15 mai 2015.

La brigade de la gendarmerie d’Azaguié, dans le sud-est de la Côte d’Ivoire, a été attaquée dans la nuit du vendredi à samedi par des individus non encore identifiés.

Selon un habitant de la ville, des tirs à l’arme lourde ont été entendus depuis 2h00 du matin.

" Nous étions dans une veillée funèbre quand, vers 2h30, nous avons commencé à entendre les tirs. Nous sommes rentrés tous dans la maison pour nous mettre à l’abri. Et vers 3h du matin les tirs ont commencé à s’intensifier. Nous avons tout de suite compris qu’il s’agissait d’une attaque et que les choses étaient sérieuses. Nous avons alors décidé de sortir et faire rentrer le cercueil de mon cousin dans la maison. Nous sommes restés dans la maison avec le corps jusqu’à 7h00 ce samedi matin," explique un habitant de la ville d’Azaguié.

Un officier de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire qui a décidé de garder l’anonymat a confié à la VOA au téléphone qu’une équipe de l’unité d’intervention de la gendarmerie nationale et une équipe de la brigade de sécurité de la gendarmerie ont été dépêchées sur les lieux pour intervenir.

" Il s’agit une fois de plus des personnes non encore identifiées. Les tirs dans la ville et à la gendarmerie ont duré plus de 3 heures. Les assaillants étaient à plus d’une dizaine habillés en tenue civile et portaient des cagoules. Pour l’heure, aucun dégât en termes de vies humaines et de blessés n’a été enregistré mais la gendarmerie a été saccagée et quelques armes emportées," indique l’officier.

Reportage de Narita Namasté pour VOA Afrique à Abidjan

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG