Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Moyen-Orient

Afghanistan : MSF ferme sa maternité attaquée en mai

Un employé de Médecins sans frontières se tient à l'intérieur des restes calcinés de leur hôpital, touché par une frappe aérienne américaine à Kunduz, en Afghanistan, le vendredi 16 octobre 2015 (Najim Rahim via AP)

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé lundi mettre fin à ses activités dans la maternité de Kaboul ciblée en mai par des assaillants armés, qui avaient tué 25 personnes dont 16 mères. 

"Cette décision a été prise sachant que, bien qu'aucune information n'ait émergé sur les auteurs et le mobile de la tuerie, les mères, les bébés et le personnel de santé ont été délibérément visés et que des attaques similaires pourront se reproduire", déclare l'ONG dans un communiqué.

Le 12 mai dernier, trois hommes armés ont attaqué une unité de soins maternels gérée par MSF, tuant 16 mères, dont cinq sur le point d'accoucher, une sage-femme, deux enfants âgés de 7 et 8 ans, et six autres personnes.

L'attaque, qui a particulièrement choqué la population dans un pays où les épisodes de violences sont pourtant quotidiens, n'a pas été revendiquée, mais les Etats-Unis ont déclaré que le groupe jihadiste Etat islamique en était responsable.

Le bâtiment se trouve au sein de l'hôpital de Dasht-e-Barchi, un quartier de l'ouest de Kaboul habité par la minorité chiite hazara, plusieurs fois prise pour cible par l'EI ces dernières années.

"Aujourd'hui, nous devons accepter la réalité: des murs plus hauts et des portes de sécurité plus épaisses n'empêcheront pas de tels actes de se reproduire. Rester signifierait que nous devons considérer les pertes de vies humaines comme un paramètre de notre activité, ce qui est inconcevable", déplore Thierry Allafort-Duverger, directeur général de MSF, cité dans le communiqué.

Malgré l'interruption de ses activités à Dasht-e-Barchi, l'ONG va explorer "les possibilités d’appui aux initiatives locales visant à améliorer l'accès aux soins de santé", dans ce quartier parmi les plus peuplés et pauvres de la capitale.

Avec près de 16.000 accouchements en 2019, la maternité ciblée était l'un des plus grands projets de ce type de l'ONG dans le monde.

Sa fermeture pourrait affecter plus d'un million de personnes, selon MSF.

Plus de 70 employés et patients de l'ONG ont été tués en Afghanistan depuis 2004, d'après cette structure, dont 42 lors de la destruction d'un hôpital de MSF à Kunduz (Nord) par l'armée de l'air américaine en octobre 2015.

Toutes les actualités

La colère gronde contre la France dans certains pays musulmans

La colère gronde contre la France dans certains pays musulmans
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Bombe dans une madrassa au Pakistan: au moins 7 morts et 50 blessés

Bombe dans une madrassa au Pakistan: au moins 7 morts et 50 blessés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Caricatures: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad

Caricatures: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Manifestations dans le monde musulman après les propos de Macron

Manifestations dans le monde musulman après les propos de Macron
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Attentat contre un centre éducatif de Kaboul: au moins 10 morts et 20 blessés

Séquelles d'une explosion à Kaboul, en Afghanistan, le 13 septembre 2020. (Archives)

Au moins dix personnes ont été tuées et vingt blessées dans un attentat suicide commis samedi contre un centre éducatif de Kaboul, a annoncé le ministère afghan de l'Intérieur.

L'explosion s'est produite près d'un établissement proposant des formations pour étudiants, dans un district de l'ouest de la capitale, a déclaré Tareq Arian, porte-parole du ministère.

"Un kamikaze qui voulait entrer dans le centre éducatif a été identifié par des gardes. Il s'est fait exploser dans l'allée menant au centre, avant de pouvoir y entrer", a-t-il détaillé.

"Malheureusement, des rapports initiaux montrent que dix personnes ont été tuées et vingt blessées", a ajouté M. Arian.

Le ministère de la Santé avait préalablement fait état d'un mort et de treize blessés.

Une vidéo prise sur les lieux de l'attaque et diffusée sur les réseaux sociaux montre plusieurs cadavres recouverts de couvertures gisant dans une rue en terre, alors que des blessés sont transportés hors des lieux.

Un employé du centre a confirmé que l'explosion était survenue dans le parking de l'établissement.

L'ouest de Kaboul est majoritairement peuplée de Hazaras, une ethnie presque uniquement chiite, régulièrement ciblée par le groupe Etat islamique.

L'Afghanistan connaît une montée de la violence, alors que les talibans et le gouvernement de Kaboul ont entamé en septembre des pourparlers à Doha visant à mettre fin à des décennies de guerre, pour l'instant sans grandes avancées.

Voir plus

XS
SM
MD
LG