Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Washington sanctionne des exploitants illicites de pétrole libyen


Un bateau transportant du petrole, à Tripoli, le 30 août 2017.

Les Etats-Unis ont adopté lundi de nouvelles sanctions financières visant des responsables d'exploitations pétrolières illicites en Libye.

Le département du Trésor a pris des sanctions contre six individus, 24 sociétés et sept navires accusé de participer à la production et contrebande de pétrole libyen.

"La contrebande de pétrole sape la souveraineté de la Libye, alimente le marché noir et contribue à l'instabilité dans la région, tout en privant la population de ressources qui leur appartiennent à juste titre", a déclaré le communiqué de l'OFAC, l'agence du Trésor qui impose les sanctions.

Celles-ci gèle les biens que ces entités ont éventuellement aux Etats-Unis et interdit à tout résident américain de faire commerce avec elles.

Les sanctions touchent des ressortissants et entités libyens mais aussi de Malte, d'Egypte et d'Italie.

>> Lire aussi : Les recettes pétrolières en nette hausse en 2017 en Libye

"Le Trésor prend des mesures pour exposer et mettre fin à la contrebande de carburant et autres activités illicites par ceux qui exploitent le pétrole et autres ressources naturelles libyennes pour leur propre bénéfice", a déclaré Sigal Mandelker, secrétaire adjoint en charge de la lutte contre le terrorisme.

"Nous sommes en train de perturber cette activité illicite et déstabilisatrice en isolant du système financier international, les individus, les compagnies et les navires impliqués dans la contrebande de pétrole", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG