Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un incendie sur un oléoduc provoque une baisse de la production en Libye


Des Libyens rebelles se préparent à aller se battre à Ras, près de l'incendie d'un oléoduc, le 9 mars 2011.

Un incendie s'est déclaré mardi sur un important oléoduc qui achemine le brut du Sud libyen vers un terminal du nord-est du pays, provoquant une baisse de la production de plus de 70.000 barils par jour, a déploré la compagnie nationale de pétrole (NOC).

L'origine de l'incendie qui s'est déclaré dans la région de Mrada, à quelque 400 km au sud-ouest de Benghazi, "n'a pas été encore déterminée", a précisé la NOC dans un communiqué.

La production a été déviée sur un autre oléoduc, a indiqué la compagnie qui prévoit tout de même une baisse de 70.000 à 100.000 barils par jour.

Une source de la NOC a précisé à l'AFP qu'une "enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incident, s'il s'agissait d'un incident technique ou d'un acte de sabotage ou terroriste".

L’oléoduc appartient à la compagnie pétrolière libyenne Waha Oil qui pompe autour de 250.000 barils/jour dans des champs pétroliers dans le Sud, pétrole ensuite acheminé vers le terminal d'Al-Sedra.

>> Lire aussi : Le plus important oléoduc des Etats-Unis fermé après une explosion mortelle

Waha Oil est une filiale de la NOC en joint-venture avec les compagnies américaines ConocoPhillips, Hess et Marathon Oil.

La Libye produit autour d'un million de barils par jour (b/j), mais la production est régulièrement perturbée par des actes de sabotage, ou par des mouvements de protestation pour réclamer des rémunérations ou encore pour des motivations politiques.

La Libye produisait 1,6 million de barils par jour avant la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG