Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Washington approuve de nouvelles ventes d'armement à Séoul


Des soldats de l'armée sud-coréenne lors d'un exercice annuel à Paju, en Corée du Sud, près de la frontière avec la Corée du Nord, le 5 juillet 2017.

Les Etats-Unis ont approuvé la vente de nouveaux systèmes d'armement à la Corée du Sud pour une valeur de 2,6 milliards de dollars, au moment où les négociations avec la Corée du Nord sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne peinent à se concrétiser.

Un premier contrat concerne la vente de six Boeing de patrouille maritime "Poseidon", pour une valeur de 2,1 milliards de dollars, a indiqué le département d'Etat dans un communiqué.

S'y ajoute un deuxième contrat pour 64 missiles intercepteurs Patriot pour 501 millions de dollars, a précisé l'agence de coopération de Défense et de Sécurité.

Le Congrès a 15 jours pour s'opposer à cette vente mais il est peu probable qu'il le fasse, compte tenu des relations étroites avec la Corée du Sud, où sont déployés des dizaines de milliers de soldats américains chargés de la défendre contre les menaces nord-coréennes.

Les Boeing P-8A Poseidon sont des avions de patrouille maritime spécialisés dans la lutte anti-sous-marine, anti-navires de surface et le renseignement électronique.

"La vente proposée permettra d'appuyer la politique étrangère et les objectifs de sécurité nationale des Etats-Unis en renforçant les capacités navales de la Corée du Sud pour sa défense nationale et contribuera de façon significative aux opérations de la coalition", note le département d'Etat.

Les missiles Patriot, qui seront fabriqués par le groupe américain Lockheed-Martin, sont des engins mobiles destinés à intercepter des missiles balistiques tactiques, des missiles de croisière et des avions.

"La Corée du Sud utilisera les missiles Patriot pour renforcer ses capacités de défense anti-missile, défendre son intégrité territoriale et dissuader toute menace envers la stabilité régionale", ajoute le communiqué.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG