Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Venezuela: pouvoir et opposition font état de progrès dans leurs discussions

Les deux parties se sont engagées à rester discrètes sur ces discussions qui se déroulent sous la médiation de la Norvège.

Les délégations du gouvernement de Nicolas Maduro et de l'opposition vénézuélienne ont annoncé jeudi qu'elles progressaient dans leurs pourparlers à La Barbade visant à résoudre la crise politique au Venezuela.

Après quatre jours de discussions dans l'île des Caraïbes, les deux parties ont indiqué dans de brefs communiqués séparés que les négociations se poursuivaient, sans préciser si la session actuelle avait pris fin.

Elles se sont engagées à rester discrètes sur ces discussions qui se déroulent sous la médiation de la Norvège.

Plus tôt dans la journée, le ministère norvégien des Affaires étrangères a annoncé que les deux parties "poursuivent les négociations entamées à Oslo" en mai dernier "de manière continue et active".

"Nous insistons sur la nécessité que les parties adoptent une prudence maximale dans leurs commentaires et déclarations concernant ce processus, en application des règles établies", a déclaré dans un communiqué le ministère norvégien.

"Nous poursuivons les dialogues et confirmons notre entier respect des règles établies", a écrit sur son compte Twitter le ministre vénézuélien de la Communication Jorge Rodriguez, chef de la délégation envoyée par le président Maduro. "Nous exhortons chacun à protéger cet effort de négociation entre Vénézuéliens".

Presque au même moment, le député Stalin Gonzalez, représentant de l'opposition aux discussions, s'est exprimé dans le même sens.

"Nous approuvons le message du gouvernement de la Norvège", a écrit le député sur Twitter. "Nous continuons d'avancer pour rechercher la fin de la souffrance de notre peuple et choisir librement notre avenir".

M. Gonzalez représente à ces négociations le chef de l'opposition Juan Guaido, président du Parlement, qui s'est proclamé en janvier président par intérim du Venezuela et est reconnu comme tel par une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis.

Dans son communiqué, le ministère norvégien des Affaires étrangères a souligné que, "dans l'intérêt des négociations", les deux parties devaient avoir "l'espace nécessaire pour avancer dans une ambiance constructive" et que "la confidentialité du processus devait être respectée par tous".

Mardi dernier, l'Union européenne, qui soutient Juan Guaido, a menacé d'imposer de nouvelles sanctions au pouvoir de Nicolas Maduro si les négociations en cours de débouchaient sur aucun "résultat concret".

Cette intervention de l'UE a été saluée avec reconnaissance par M. Guaido mais rejetée par Caracas, qui y a vu une volonté d'"entraver" les pourparlers visant à élaborer une solution pacifique de la crise.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le stade mythique du Maracana à Rio de Janeiro transformé en hôpital

Le stade mythique du Maracana à Rio de Janeiro transformé en hôpital
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:00 0:00

Coronavirus: Le Panama et le Pérou réglementent les sorties sur la base du sexe

Bénévole du Plan de solidarité du Panama portant un masque alors qu’il livre de la nourriture aux familles à faible revenu du quartier El Chorrillo de Panama City en période de pandémie de coronavirus, 1er avril 2020. (Photo Luis Acosta/AFP)

Une moitié de la semaine, seuls les hommes peuvent sortir faire des courses. L'autre, c'est au tour des femmes. Ces deux pays d'Amérique latine disent avoir mis en place cette mesure pour combattre la pandémie de coronavirus.

Jusqu'à présent, le Panama avait fermé ses frontières, suspendu les classes, interdit l'entrée aux étrangers et mis en place un confinement obligatoire, avec des sorties limitées à deux heures par jour pour les achats essentiels. La décision, prise lundi, est entrée en vigueur mercredi. Ces nouvelles mesures doivent durer deux semaines.

Désormais, les hommes sont autorisés à quitter leur domicile pour se rendre au supermarché ou à la pharmacie le mardi, le jeudi et le samedi, tandis que les femmes peuvent le faire le lundi, le mercredi et le vendredi. Et le dimanche, personne ne sort, sans exception.

Les autorités panaméennes dénoncent le non-respect des mesures de confinement prises par les autorités depuis le 24 mars. Le "mécanisme le plus simple" à mettre en place pour réduire le nombre de personnes dans la rue était donc "d'attribuer certains jours pour circuler aux femmes et certains jours pour circuler aux hommes", a estimé le ministre de l'Intérieur Juan Pino.

La communauté des personnes transgenres dit craindre des arrestations. L'Association des hommes et femmes neufs du Panama (AHMNP), qui défend les droits de la communauté LGBT+, dénonce "l'effroi" provoqué par cette mesure.

Ces jours-ci, les barrages de police et les contrôles se sont multipliés dans les rues de la capitale panaméenne. Des vigiles contrôlent aussi l'identité des clients à l'entrée des supermarchés.

Le président péruvien Martin Vizcarra a annoncé jeudi soir une mesure identique, jusqu'à la fin du confinement prévue le 12 avril. Trois jours de sortie pour les hommes (lundi, mercredi, vendredi), trois jours également pour les femmes (mardi, jeudi, samedi) et le dimanche, aucune sortie pour personne comme au Panama.

M. Vizcarra a souligné que les militaires et policiers qui patrouillent devraient respecter les homosexuels et transsexuels.

Arrivée d’un navire-hôpital à New York

Arrivée d’un navire-hôpital à New York
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:06 0:00

Covid-19: une patiente de New York raconte sa tourmente

Covid-19: une patiente de New York raconte sa tourmente
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:07 0:00

Rédouté par Trump, le scénario d'un référendum sur sa gestion en temps de crise prend forme

Rédouté par Trump, le scénario d'un référendum sur sa gestion en temps de crise prend forme
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG