Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Caracas dit avoir déjoué une tentative de "coup d'Etat" militaire

Le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, au palais présidentiel de Miraflores à Caracas, le 21 juin 2019.

Le gouvernement vénézuélien a affirmé mercredi avoir déjoué une tentative de "coup d'Etat" militaire impliquant l'opposition, en lien avec les Etats-Unis, la Colombie et le Chili, des allégations immédiatement rejetées avec ironie par l'opposant Juan Guaido.

Selon le ministre vénézuélien de la Communication, Jorge Rodriguez, le coup d'Etat prévoyait l'assassinat du président socialiste Nicolas Maduro.

Impliquant des militaires actifs et en retraite, ainsi qu'un ancien chef du renseignement, il devait avoir lieu dimanche et lundi derniers.

"Nous avons assisté à toutes les réunions de planification du coup d'Etat", a déclaré M. Rodriguez, en faisant allusion à des agents gouvernementaux qui auraient été infiltrés dans la préparation de cette tentative de renversement de Maduro et son remplacement par un général.

Le ministre, qui a annoncé l'arrestation d'au moins six militaires, a également mis directement en cause le chef de file de l'opposition, Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.

"Jusqu'à quand Guaido? Jusqu'à quand planifier des assassinats? Jusqu'à quand chercher le bain de sang?", a lancé le ministre dans une allocution télévisée, où il a également pointé du doigt les présidents de droite colombien, Ivan Duque, et chilien, Sebastian Pinera, ainsi que le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton.

Le chef de file de l'opposition qui avait tenté en avril de susciter un soulèvement militaire pour renverser le régime, a aussitôt rejeté les allégations du gouvernement.

"C'est la énième fois et la presse a déjà perdu le compte du nombre de fois où ont été répétées de telles accusations. L'appel que nous avons lancé et que nous continuons de lancer s'adresse au corps militaire, c'est à l'armée de se ranger du côté de la Constitution", a réagi l'opposant.

Le gouvernement colombien a réagi en défendant son action comme étant politique, diplomatique et légale.

- "Implacable" avec l'opposition -

Jorge Rodriguez a aussi accusé l'ancien chef du renseignement du Venezuela, le général Cristopher Figuera, parti en Colombie après le soulèvement raté du 30 avril contre Nicolas Maduro et arrivé lundi aux Etats-Unis, d'avoir levé "des centaines de milliers de dollars" pour financer cette opération.

Dans un entretien réalisé à Bogota et publié lundi par le Washington Post, Cristopher Figuera affirmait que le président socialiste, que l'opposition a échoué jusqu'à présent à renverser, pouvait encore tomber.

"Pour le moment, le régime nous a damé le pion. Mais cela pourrait changer rapidement", a ajouté le général, formulant également de graves accusations de corruption contre plusieurs hauts responsables du pouvoir vénézuélien, y compris des membres de la famille de M. Maduro.

Nicolas Maduro a accusé le général Figuera d'être une "taupe de la CIA".

Mercredi soir, le président a averti qu'il sera "implacable" avec l'opposition si elle cherche à le renverser par un coup d'Etat. "Nous serons implacables au moyen d'une contre-offensive révolutionnaire face à une tentative de coup d'Etat fasciste, implacables !", a déclaré M. Maduro dans un discours radio-télévisé.

Cinq mois après l'apparition surprise de l'opposant Juan Guaido qui promettait une fin rapide au pouvoir de Nicolas Maduro, le jeu politique au Venezuela s'est figé dans un face-à-face où l'armée et les Etats-Unis donnent le ton.

L'autoproclamation de Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale, comme président par intérim le 23 janvier avait remobilisé les opposants contre le pouvoir chaviste. Mais depuis la tentative ratée de soulèvement militaire en avril, les grandes manifestations qui occupaient régulièrement les rues du pays ont marqué le pas.

En mai, les deux parties ont accepté d'entamer un dialogue de leurs représentants sous la médiation de la Norvège, mais celles-ci n'ont pour l'heure rien donné, en tout cas publiquement.

- Rotation de militaires russes -

La Russie, principal soutien du régime avec la Chine, a annoncé pour sa part mercredi avoir effectué une rotation des "techniciens" militaires qu'elle avait envoyés au Venezuela en rapatriant vers Moscou une équipe de ces experts. Selon l'ambassade russe à Caracas, ils n'étaient occupés qu'à la "maintenance" des équipements militaires livrés à Caracas et à la formation des militaires vénézuéliens, et aucunement à de la "déstabilisation".

Le Venezuela, qui possède les plus grandes réserves pétrolières du monde, est secoué par une profonde crise économique qui se traduit notamment par une hyperinflation, des pénuries d'essence, de produits de première nécessité et des coupures de courant à répétition.

Quatre millions de Vénézuéliens ont quitté le pays depuis 2015 et quelque 7 millions de personnes, soit un quart de la population, a besoin d'une aide humanitaire d'urgence, selon l'ONU.

Avec AFP

Toutes les actualités

Foot: Netflix annonce la sortie en février d'un nouveau documentaire sur Pelé

L'attaquant brésilien Pelé, vêtu de son maillot Santos, sourit avant de disputer un match de football amical avec son club contre le club français du "Racing", le 13 juin 1961 à Colombes en France.

Pelé et Netflix ont annoncé jeudi la diffusion en février d'un nouveau documentaire évoquant le parcours du joueur brésilien, de révélation du Mondial-1958 à "héros national pendant une période radicale et turbulente de l'histoire du Brésil".

Ce film sera disponible sur la célèbre plate-forme de contenus vidéo à partir du 23 février prochain. "Je vais bientôt avoir l'opportunité de revivre mes souvenirs. J'ai hâte de regarder ce film", a indiqué Pelé sur les réseaux sociaux, en portugais et en anglais.

Ce film est constitué notamment "de certaines images d'archives rares et de témoignages d'anciens coéquipiers de Pelé au FC Santos et au sein de la Seleçao, en plus de déclarations inédites de proches, de journalistes, d'artistes et d'autres personnalités de cette époque", selon un communiqué de Netflix.

Ses réalisateurs David Tryhorn et Ben Nicholas avaient produit récemment un autre documentaire intitulé "Tout ou rien: la sélection brésilienne" relatant la conquête de la Copa América par la Seleçao en 2019.

Pelé reste à ce jour le seul footballeur à avoir soulevé trois Coupes du monde (Suède-1958, Chili-1962, Mexique-1970). Cette dernière avait été conquise pendant la longue période de dictature militaire au Brésil (1964-1985).

En 2000, il a été nommé joueur du 20e siècle par des experts de la Fifa alors que le public, dans un autre vote, a choisi l'Argentin Diego Maradona.

"J'espère qu'un jour on pourra jouer ensemble au football au ciel", avait réagi le Roi Pelé après le décès du Pibe de Oro en novembre dernier.

Le "conseil d'administration" du gang notoire MS-13 inculpé pour "terrorisme" à New York

Des membres du gang Mara Salvatrucha 13 (MS-13) sont présentés aux médias après avoir été arrêtés par la police lors d'une fête privée à San Salvador, El Salvador, le 10 août 2017.

Les procureurs fédéraux américains ont inculpé pour terrorisme des personnes qui, selon eux, constituent le "conseil d'administration" du célèbre gang criminel connu sous le nom de MS-13, a-t-on appris de source officielle jeudi.

Le MS-13, également connu sous son nom espagnol de Mara Salvatrucha, a été créé par des réfugiés du Salvador à Los Angeles dans les années 1980, mais s'est depuis répandu à travers les États-Unis. Même si le centre de gravité du groupe reste en Amérique centrale, on estime à 10 000 le nombre de ses membres aux États-Unis, où ils opèrent dans des unités appelées "programmes" et "cliques".

Selon le bureau du procureur du district Est de New York, il s’agit en tout de 14 chefs de gang. Ils sont accusés, entre autres chefs d’inculpation, de "conspiration visant à fournir un soutien matériel aux terroristes", "conspiration pour commettre des actes de terrorisme au-delà des frontières nationales" et "conspiration de narcoterrorisme", indique un communiqué.

Des membres du gang MS-13 attendent de monter dans un bus pour être transférés du pénitencier de Chalatenango, à Chalatenango, au Salvador, le 27 décembre 2019.
Des membres du gang MS-13 attendent de monter dans un bus pour être transférés du pénitencier de Chalatenango, à Chalatenango, au Salvador, le 27 décembre 2019.

L'un des accusés est Borromeo Enrique Henriquez, également connu sous le nom de Diablito de Hollywood. Les procureurs l'ont dépeint comme l'un des membres les plus importants du gang. L’ensemble de ces suspects constituent la Ranfla Nacional, qui est l'organe directeur du MS-13.

Onze des accusés sont déjà en prison au Salvador, mais trois d'entre eux sont toujours en cavale. Le ministère américain de la justice a déclaré qu'il étude les moyens d'extrader les personnes emprisonnées vers les États-Unis.

"Le MS-13 est responsable d'une vague de mort et de violence qui a terrorisé les communautés, laissant des quartiers de Long Island et du district Est de New York inondés de sang", a déclaré le procureur américain par intérim, Seth D. DuCharme, dans un communiqué. "Même lorsque ses membres étaient incarcérés, la Ranfla Nacional a continué à diriger les opérations mondiales du MS-13, à recruter de nouveaux membres, y compris des enfants et à orchestrer des meurtres, faisant des ravages dans le monde entier".

En juillet, plus d’une vingtaine de chefs et de membres présumés du gang ont été arrêtés lors de ratissages en Virginie, à New York et à Las Vegas.

Claude Porsella: "La nation a été choquée"

Claude Porsella: "La nation a été choquée"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:07 0:00

Mise en accusation: Pourquoi le Congrès a choisi d'agir

Mise en accusation: Pourquoi le Congrès a choisi d'agir
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:47 0:00

Donald Trump a lancé un appel à l'unité

Donald Trump a lancé un appel à l'unité
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:16 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG