Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Washington place un fils du chef du Hezbollah sur sa liste noire

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, en vidéo conférence à Beyrouth, au Liban, le 12 octobre 2018.

Les Etats-Unis ont placé Jawad Nasrallah, fils du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, sur leur liste noire des "terroristes mondiaux", renforçant la pression sur le mouvement chiite libanais soutenu par l'Iran.

Estimant qu'il s'agit d'un "dirigeant qui monte" au sein de l'organisation, le département d'Etat américain a accusé Jawad Nasrallah d'avoir recruté des personnes ces dernières années "pour perpétrer des attaques terroristes contre Israël en Cisjordanie". Il évoque un projet de janvier 2016, déjoué par les autorités israéliennes.

La diplomatie américaine a également confirmé le maintien du mouvement islamiste lui-même sur sa liste noire, décidé pour la première fois il y a 21 ans. Hassan Nasrallah est également considéré comme un "terroriste mondial" par Washington.

Par ailleurs, les Brigades al-Moujahidine, un petit groupe proche du Hezbollah actif dans les territoires palestiniens "depuis 2005", est aussi placé sur la liste noire.

Les personnes et organisations ainsi désignées voient leurs éventuels avoirs sur le territoire américain gelés et ne peuvent plus avoir d'échanges avec des ressortissants américains.

Les mesures annoncées mardi servent à entretenir la dynamique née du rétablissement début novembre de sanctions draconiennes contre l'Iran, explique le département d'Etat dans un communiqué. L'un des objectifs de cette "campagne de pression maximale" est de couper le régime de Téhéran de ses sources de revenus pour qu'il ne puisse plus financer son soutien à des groupes considérés comme "terroristes" par Washington comme le Hezbollah ou le Hamas palestinien.

Dans le même élan, le Trésor américain a annoncé mardi des sanctions financières ciblées contre quatre Irakiens liés au Hezbollah, Chibl Mohsen Obaïd Al-Zaydi, Youssef Hachem, Adnane Hussein Kawtharani et Mohammad Farhat, "dans le cadre de son programme visant les terroristes".

L'administration américaine les accuse d'avoir transféré de l'argent, acquis des armes et formé des combattants en Irak pour le mouvement chiite.

M. Al-Zaydi était un coordinateur-clé entre le Hezbollah, les Gardiens de la révolution en Iran et leurs partisans en Irak, a affirmé le Trésor. Il est proche du financier présumé du Hezbollah, Adham Tabaja, et aurait coordonné la contrebande de pétrole iranien en Syrie.

Il a également envoyé des combattants irakiens en Syrie au nom des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien, selon Washington.

Les trois autres ont également participé à la collecte de renseignements et au transfert de fonds pour le Hezbollah en Irak.

"Le Hezbollah est un mandataire terroriste du régime iranien qui cherche à saper la souveraineté irakienne et à déstabiliser le Moyen-Orient", a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor pour la lutte contre le terrorisme.

"Les actions concertées du Trésor ont pour but de lutter contre les tentatives clandestines du Hezbollah d'exploiter l'Irak pour blanchir des fonds, acheter des armes, former des combattants et collecter des renseignements en tant que mandataire de l'Iran", a-t-elle ajouté.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le Royaume-Uni, premier pays au monde à approuver un vaccin anti-covid

Le Royaume-Uni, premier pays au monde à approuver un vaccin anti-covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:42 0:00

La Camerounaise Djaïli Amadou Amal récompensée par le Goncourt des Lycéens

L'écrivaine camerounaise Djaili Amadou Amal à Paris, le 17 novembre 2020.

L'écrivaine camerounaise Djaïli Amadou Amal a remporté le 33e Goncourt des Lycéens pour "Les Impatientes", roman poignant sur la condition des femmes au Sahel.

"L'écriture est simple et touchante et sonne juste, sans lyrisme superflu. C'est un livre subtil qui permet d'observer la question du mariage forcé par le prisme de ce témoignage émouvant", a déclaré par visio-conférence la présidente du jury lycéen Clémence Nominé.

"Les Impatientes", publiée par la maison d'édition Emmanuelle Colas, est la reprise d'un roman publié dans son pays en 2017 sous un autre titre, "Munyal", mot peul qui signifie patience. S'inspirant de sa propre expérience de femme mariée de force à 17 ans à un polygame, Djaïli Amadou Amal met en scène plusieurs de ces femmes contraintes comme elle d'accepter les codes d'une société patriarcale oppressante.

Emue, Djaïli Amadou Amal s'est dite "très sensible" au choix des lycéens. Pour elle, l'intérêt porté par les jeunes au sujet des violences faite aux femmes "signifie un espoir pour l'avenir".

Pour la phase finale, un jury national composé de 12 lycéens a débattu mercredi matin à huis clos et en distanciel. Créé il y a plus de 30 ans, Le Goncourt des Lycéens est un des prix qui entraîne les meilleures ventes de livres.

Saisie record de 2,5 tonnes de cocaïne près de Rio

La superficie de terres sur lesquelles les trafiquants de drogue récoltent la coca pour faire de la cocaïne augmente régulièrement depuis 2013. Sur cette photo, des soldats déracinent des arbustes à San Jose del Guaviare en Colombie, le 22 mars 2019. (AP/Fernando Vergara)

Près de 2,5 tonnes de cocaïne ont été saisies par la police mercredi dans la banlieue nord de Rio de Janeiro, un record pour cet Etat du Brésil et une des plus grandes prises de l'histoire du pays.

Deux suspects ont été arrêtés lors de l'opération policière menée à Duque de Caxias, ville de la Baixada Fluminense, banlieue pauvre et minée par la violence située au nord de Rio.

"Une organisation criminelle utilisait un hangar pour stocker les stupéfiants", a expliqué la police fédérale dans un communiqué illustré par des photos de centaines de pains de cocaïne.

Le Brésil est devenu ces dernières années une plaque tournante du trafic de cocaïne, avec de grandes cargaisons envoyées par bateau en Europe.

De nombreuses saisies ont eu lieu dans des ports, notamment en 2018, quand deux tonnes de drogue avaient été retrouvées dans des conteneurs au Port de Santos, le plus grand d'Amérique Latine.

La semaine dernière, une opération internationale de grande envergure a permis de saisir 52 tonnes de cocaïne et d'arrêter 45 suspects au Brésil, en Belgique, en Espagne et aux Emirats Arabes Unis.

Selon Europol, le réseau criminel avait des contacts avec des cartels de la drogue au Brésil et dans d'autres pays d'Amérique du Sud qui étaient chargés de la préparation et de l'expédition de la cocaïne, transportée en Europe via des conteneurs maritimes.

Un collectionneur privé paie 274.000 euros pour un tronçon d'escalier de la Tour Eiffel

Un collectionneur privé paie 274.000 euros pour un tronçon d'escalier de la Tour Eiffel
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Le Royaume-Uni, premier pays au monde à approuver un vaccin anti-Covid

Le Royaume-Uni, premier pays au monde à approuver un vaccin anti-Covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG