Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un incendie encore très actif en Californie, Santa Barbara menacée


Des feux de forêt sont observés depuis une autoroute à Ojai, en Californie, aux États-Unis, le 7 décembre 2017.

Le feu poursuivait sa progression dimanche au nord de Los Angeles, menaçant désormais deux villes mitoyennes de Santa Barbara, tandis que les autres foyers de Californie semblaient désormais sous contrôle.

Parti lundi soir, "Thomas", le nom de l'incendie qui a déjà ravagé les alentours de la ville de Ventura, n'était toujours contenu qu'à 15% dimanche, malgré 4.435 pompiers mobilisés, soutenus par 30 hélicoptères.

"Thomas" a dépassé dimanche le seuil des 70.000 hectares de surface brulée, ce qui le situe parmi les dix plus grands feux de l'histoire de la Californie et menace encore 15.000 bâtiments, selon les estimations de l'agence californienne de lutte contre les incendies, Calfire.

Une photo postée dimanche matin par les pompiers de Santa Barbara montrait un mur de feu de plusieurs mètres de hauteur à quelques mètres seulement de bâtiments de Carpinteria, petite ville côtière située à moins de cinq kilomètres au sud-est de Santa Barbara.

"Thomas", dont l'origine reste indéterminée à ce stade, a déjà détruit 754 structures, ce qui en fait le 11ème feu le plus important de Californie selon ce paramètre, et en a endommagé 162 autres.

Des ordres d'évacuation ont été lancés en pleine nuit de samedi à dimanche pour certains quartiers de Carpinteria, les plus proches de la grande forêt de Los Padres où l'incendie fait rage. "Préparez-vous à partir", ont annoncé aux résidents du reste de la ville les autorités du comté de Santa Barbara.

Aux environs de 06H00 locales (14H00 GMT), un nouvel ordre d'évacuation a été donné pour une partie de la ville de Montecito, située entre Carpinteria et Santa Barbara, qui est également menacée car bordée, elle aussi, par la forêt de Los Padres.

Selon plusieurs photos postées sur les réseaux sociaux, au sommet des collines bordant Montecito et Summerland --autre ville côtière située entre Montecito et Carpinteria--, un rideau de flammes s'étendait sur plusieurs centaines de mètres, noircissant le ciel comme en pleine nuit.

Comme vendredi et samedi, des distributions gratuites de masques étaient prévues dans le comté de Santa Barbara. Quelque 85.000 foyers étaient privés d'électricité dimanche dans le comté.

Si le taux d'humidité reste très bas, à 9% selon le service de météorologie nationale, le vent a de nouveau faibli et ne devait plus souffler dimanche qu'à une vingtaine de kilomètres par heure au maximum après des pointes à plus de 130 km/h mercredi.

Les services météorologiques ne prévoient pas la moindre goutte de pluie durant les deux prochaines semaines.

Ailleurs dans le sud de la Californie, les cinq autres feux ayant démarré depuis lundi semblaient sous contrôle, et le foyer "Lilac", au nord de San Diego, le plus important après "Thomas", était contenu à 60% dimanche matin et ne progressait plus.

Signe que la vigilance restait de mise, les pompiers de San Diego ont signalé deux petits départs de feu à une dizaine de kilomètres au nord de la ville, mais sur des zones réduites.

Au total, les six feux qui ont frappé le sud de la Californie depuis lundi ont détruit plus de 80.000 hectares et provoqué l'évacuation de centaines de milliers de personnes, dont 98.000 toujours dimanche.

Le président Donald Trump a publié vendredi une déclaration d'urgence pour cet Etat de la côte ouest, permettant le déblocage de l'aide fédérale pour Los Angeles et sa région.

L'année 2017 a été la plus meurtrière en Californie à cause d'incendies. Plus de 40 personnes sont mortes en octobre dans plus d'une dizaine de feux qui ont ravagé une partie du nord viticole, ont rasé plus de 10.000 bâtiments et brûlé plus de 73.000 hectares.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG