Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

L'université américaine de Georgetown va faciliter l'admission de descendants d'esclaves

Vue sur l'université de Georgetown, à Washington DC, le 10 juillet 2013.

La prestigieuse université de Georgetown, dans la capitale américaine Washington, a annoncé jeudi une série de mesures en compensation de la vente de près de 300 esclaves au 19e siècle, proposant notamment que leurs descendants soient admis plus facilement dans l'établissement.

Le président de Georgetown, John DeGioia, présentera dans un discours jeudi des excuses formelles pour la vente en 1838 de 272 esclaves, dont les recettes --qui équivaudraient à quelque 3,3 millions de dollars aujourd'hui-- avaient été utilisées pour régler des dettes de l'université jésuite fondée en 1789.

L'université de Georgetown, l'une des plus anciennes aux Etats-Unis, va également rebaptiser certains de ses bâtiments en hommage à d'anciens esclaves, ouvrir un institut de recherche sur l'esclavage et édifier un mémorial honorant les anciens esclaves.

L'établissement va aussi mettre en place une forme de discrimination positive à l'égard des descendants de ces esclaves en facilitant leurs conditions d'admission. L'université de Georgetown n'est cependant pas allée jusqu'à proposer une aide financière aux candidats potentiels.

"La façon la plus appropriée pour nous de compenser la participation de nos ancêtres à l'esclavage est de réparer (ses) conséquences de nos jours", a déclaré M. DeGioia dans un communiqué.

Les mesures présentées par son établissement sont issues de propositions formulées par un groupe de travail composé d'étudiants, de personnels et d'anciens de l'université qui ont planché sur la question pendant un an.

D'autres universités américaines comme Brown, Columbia ou Harvard ont aussi reconnu publiquement leurs liens historiques avec le commerce d'esclaves.

Avec AFP

Toutes les actualités

Présidentielle américaine: rôle des agents électoraux locaux

Présidentielle américaine: rôle des agents électoraux locaux
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Barack Obama en campagne pour Joe Biden

Barack Obama en campagne pour Joe Biden
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:08 0:00

Le pianiste américain Keith Jarrett, handicapé par des AVC, ne donnera plus de concerts

Pianiste à l'oeuvre.

Le pianiste américain de jazz Keith Jarrett ne pourra sans doute plus jamais se produire en concert, partiellement paralysé par deux AVC, explique-t-il dans un entretien publié mercredi par le New York Times.

"Mon côté gauche est toujours en partie paralysé", explique, pour la première fois, le musicien de 75 ans, après deux accidents vasculaires cérébraux intervenus en février et mai 2018.

"On me dit que le maximum que je pourrais récupérer de ma main gauche, c'est la capacité de tenir un verre", se désole-t-il.

Depuis, il ne s'est mis que de rares fois au piano, jouant de la main droite uniquement.

"Je ne sais pas à quoi est censé ressembler mon avenir", a-t-il confié au New York Times. "Je ne me considère pas comme un pianiste aujourd'hui."

Légende du jazz, Keith Jarrett a été à l'avant-garde du mouvement dès le début des années 60, et a collaboré avec des artistes de référence comme Miles Davis, Art Blakey ou Jack DeJohnette.

Son travail autour de l'improvisation l'a mené jusqu'à donner des concerts solo totalement improvisés, qui ont largement contribué à sa réputation de virtuose génial.

"J'ai le sentiment que je suis le John Coltrane des pianistes", a-t-il dit au New York Times, se plaçant au niveau du monstre du saxophone.

Ce qui sera peut-être le dernier concert de Keith Jarrett remonte à février 2017, au Carnegie Hall de New York.

S'il a enregistré plusieurs albums en studio, le natif d'Allentown (Pennsylvanie) est surtout connu pour ses concerts, son jeu au son limpide et ses mimiques, notamment sa tête exagérément penchée sur le piano.

"Aujourd'hui, je ne peux même pas en parler", dit-il au sujet de la possible fin de sa carrière scénique.

Le confinement et la distanciation sociale affectent le mental

Le confinement et la distanciation sociale affectent le mental
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

VOA Correspndant du 21 Octobre 2020 : La Floride a prouvé son importance lors des six dernières élections présidentielles

VOA Correspndant du 21 Octobre 2020 : La Floride a prouvé son importance lors des six dernières élections présidentielles
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG