Liens d'accessibilité

Un responsable irakien arrêté à la frontière iranienne après son évasion


La frontière entre l'Iral et l'Iran, 7 juillet 2010.

Un haut responsable irakien a été arrêté alors qu'il tentait de rejoindre l'Iran après s'être évadé, avec la complicité d'un ancien député, de la prison où il était incarcéré pour corruption, ont indiqué mardi des responsables.

"Issam Oleiwi, ancien directeur de la Compagnie générale des fournitures agricoles", un organe dépendant du ministère de l'Agriculture, "a été arrêté au poste-frontière al-Chalamcha", qui mène vers l'Iran depuis le sud de l'Irak, a affirmé dans un communiqué le ministre de l'Intérieur irakien Qassem al-Araji.

Et ce, "après s'être évadé dans la nuit grâce à la complicité d'hommes armés" d'une prison dans le centre de Bagdad.

Ces hommes armés sont entrés dans un QG de la police où se trouve la prison avec à leur tête un ancien député du Parlement irakien, a précisé le Comité irakien pour la transparence, un organisme public chargé de la lutte contre la corruption.

Une source au sein du ministère de l'Intérieur a toutefois indiqué à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat, que l'évasion s'était produite au cours d'un transfert de M. Oleiwi vers un centre médical, après qu'il se fut plaint d'être souffrant.

Le directeur de la prison ainsi que plusieurs officiers présents au moment de cette évasion ont été suspendus, a précisé le ministre de l'Intérieur dans un communiqué.

Le Comité irakien pour la transparence a précisé que M. Oleiwi avait été condamné à deux années de prison ferme pour mauvais usage de fonds publics, notamment pour l'attribution d'un contrat agricole. Le dommage est estimé à 25 millions de dollars (21 millions d'euros).

Le Comité pour la transparence a indiqué examiner une autre affaire dans laquelle M. Oleiwi serait impliqué.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG