Liens d'accessibilité

Un groupe jihadiste non connu revendique une embuscade contre la police en Egypte


Un policier, arme en bandoulière, assure la sécurité près de la route de la cathédrale à Minya, Egypte, 26 mai 2017.

Un groupe jihadiste non connu a revendiqué l'attaque meurtrière ayant coûté la vie à au moins 16 policiers le 20 octobre, selon un communiqué relayé vendredi sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué, le supposé groupe Ansar al-Islam a indiqué que l'un de ses chefs, Emad al-Din Abdel Hamid, avait été tué dans des frappes aériennes de l'armée égyptienne menées en représailles à l'attaque.

Le communiqué n'a pas pu être vérifié de manière indépendante.

L'armée a indiqué cette semaine avoir pourchassé et tué tous les assaillants et libéré un officier de police pris en otage durant l'embuscade.

La police égyptienne était depuis des années à la recherche d'un combattant dénommé Emad al-Din Abdel Hamid, un ancien militaire ayant rejoint les rangs jihadistes.

Il aurait retrouvé un autre militaire, Hisham el-Ashmawy, en Libye après la destitution à l'été 2013 par l'armée de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi.

Depuis que l'armée, alors dirigée par le général Al-Sissi, a destitué M. Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats visant les militaires et la police.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG