Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un commissariat burkinabè attaqué dans le Sud-Ouest


Des véhicules de la gendarmerie burkinabè bloquent une rue à Ouagadougou le 2 mars 2018,.

Le commissariat de police de Bouroum-Bouroum, localité du sud-ouest du Burkina Faso, a été attaqué mardi soir par des hommes armés soupçonnnés d'être des jihadistes, sans qu'il y ait de victimes, ont rapporté mercredi des sources sécuritaires.

"Des individus armés non identifiés ont attaqué hier soir le commissariat de police de district de Bouroum-Bouroum", a déclaré une source à l'AFP.

L'attaque, "menée aux environs de 22 heures (locales et GMT) par deux groupes armés qui ont lancé un assaut simultané" a duré "au moins une heure", a précisé cette source.

"Aucun élément des forces de sécurité n'a été touché", a indiqué une autre source sécuritaire, soulignant que "la prompte réaction des policiers de garde a permis de repousser l'attaque".

Cependant, a poursuivi cette source, des dégâts matériels ont été enregistrés, citant une "partie du bâtiment incendiée et de nombreux impacts de balles sur les façades".

"Les agresseurs, probablement des terroristes, sont venus à bord de motocyclettes et sont repartis avec leurs moyens (de locomotion) après l'attaque", selon la même source.

Le Burkina Faso est confronté depuis mars 2015 à des attaques de groupes jihadistes sahéliens de plus en plus fréquentes et meurtrières.

D'abord localisées dans le nord du pays, celles-ci se sont étendues à d'autres localités, notamment dans l'Est, et quelques attaques ont aussi été perpétrées dans l'Ouest.

Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises, dont la dernière fois en mars, ces attaques ayant fait au total près de 60 morts.

Voir les commentaires (1)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG