Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Europe

Ukraine: des milliers de manifestants contre une "capitulation" face à la Russie

Manifestants ukrainiens

Des milliers de personnes ont manifesté jeudi soir dans le centre de Kiev contre une "capitulation" face à la Russie, à l'approche de la première rencontre entre le président ukrainien Volodymyr Zelensky et son homologue russe Vladimir Poutine.

Les deux dirigeants doivent se rencontrer pour la première fois depuis l'élection en avril de l'ancien comédien à la présidence ukrainienne, lors d'un sommet de paix quadripartite à Paris le 9 décembre qui réunira également le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel.

Les manifestants, qui se sont réunis à Kiev le jour où l'Ukraine commémorait le 6e anniversaire du soulèvement pro-européen du Maïdan, brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Non à la capitulation!" et des drapeaux ukrainiens.

"Toutes concessions ne font que détériorer la situation. On ne peut pas conclure un accord avec Poutine", a déclaré à l'AFP l'un des manifestants, Andriï Serguiïenko, 44 ans.

La manifestation intervenait sur fond d'une détente relative entre Moscou et Kiev, marquée notamment par la restitution par les Russes cette semaine de trois navires militaires ukrainiens saisis un an plus tôt au large de la Crimée, péninsule ukrainienne annexée en 2014 par la Russie.

En septembre, un échange massif de prisonniers avait eu lieu, permettant notamment le retour en Ukraine des équipages des trois navires après 10 mois de détention en Russie.

Par ailleurs, de premiers retraits de troupes ukrainiennes et de combattants séparatistes prorusses ont pu se tenir dans trois secteurs de la ligne de front à l'Est, où le conflit a fait plus de 13.000 morts.

"Les actes de Zelensky et de son équipe visant à retirer les troupes, c'est une véritable capitulation. Ce n’est pas normal", a assuré à l'AFP une autre manifestante, Ioulia Nikolaïenko, peintre de 30 ans.

Contrairement à son prédécesseur, Petro Porochenko, partisan d'une ligne dure face à Moscou, le président Volodymyr Zelensky, ex-comédien élu triomphalement en avril, est plus favorable à un dialogue.

Cette politique est toutefois impopulaire au sein d'une partie de la population ukrainienne, en particulier chez les nationalistes et des anciens combattants qui ont déjà manifesté en nombre contre ce qu’ils considèrent comme une "capitulation" face à Moscou.

Toutes les actualités

Les Britanniques aux urnes pour décider, à nouveau, du sort du Brexit

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn à Londres, en Grande-Bretagne, le 2 décembre 2019

Les Britanniques sont appelés aux urnes jeudi pour des élections anticipées qui pourraient ouvrir la voie à un Brexit mené par le Premier ministre sortant Boris Johnson ou amener le pays vers un nouveau référendum pour un possible retour en arrière sur la décision de quitter l'Union européenne.

Après avoir échoué à réaliser le Brexit au 31 octobre dernier, Boris Johnson, arrivé sans élection cet été à la tête du gouvernement, a fait le pari que des élections anticipées étaient le seul moyen de sortir le Royaume-Uni de la paralysie politique qui l'ont empêché de quitter l'UE et nui à la confiance dans l'économie.

Figure centrale des "Brexiters" lors du référendum de 2016, l'ancien maire de Londres a fait campagne avec le slogan "Réaliser le Brexit", en promettant d'investir massivement dans les domaines de la santé, l'éducation et la police.

Son principal rival, Jeremy Corbyn, prône un nouveau référendum sur le Brexit. Le chef de file du Parti travailliste promet une transformation du pays, avec davantage de dépenses publiques, et veut nationaliser le transport ferroviaire, le courrier et les services de l'eau.

Les principales enquêtes d'opinion indiquent toutes une victoire de Boris Johnson, mais elles sont à prendre avec des pincettes alors que les instituts de sondage britanniques se sont distingués par leurs ratés avant les législatives de 2015 et le référendum de 2016 sur le Brexit.

Par ailleurs, les projections sur la répartition des sièges donnent aussi bien un Parlement fragmenté, sans majorité pour les Tories ni le Labour, qu'un succès historique pour les conservateurs depuis celui de Margaret Thatcher en 1987.

Les bureaux de vote ouvriront à 07h00 GMT et fermeront à 22h00 GMT, heure de la publication d'un premier sondage de sortie des urnes. Les résultats définitifs ne sont pas attendus avant le milieu de la nuit.

Avec Reuters

Sahel: Paris "repensera son positionnement militaire" en cas de "malentendus"

Sahel: Paris "repensera son positionnement militaire" en cas de "malentendus"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:58 0:00

France: la grève se poursuit dans les transports

France: la grève se poursuit dans les transports
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:55 0:00

Le Mobile Film Festival veut sensibilser au réchauffement climatique

Le Mobile Film Festival veut sensibilser au réchauffement climatique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:44 0:00

Risque de durcissement de la grève en France

Risque de durcissement de la grève en France
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:09 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG