Liens d'accessibilité

Trump juge "troublantes" les accusations visant le républicain Roy Moore


Le président Donald Trump à Manille, Philippines, 14 novembre 2017.

Le président américain Donald Trump juge "troublantes" les accusations d'agression sexuelle formulées contre Roy Moore, candidat républicain au Sénat dans l'Alabama, tout en estimant qu'il ne lui appartient pas d'exiger son retrait, a indiqué sa porte-parole.

Roy Moore, ancien haut magistrat de l'Alabama et champion de la droite religieuse, a été lâché par les chefs républicains du Congrès ainsi que de nombreux sénateurs de son parti.

Il a jusqu'ici catégoriquement exclu de se désister pour l'élection du 12 décembre, niant toute agression sexuelle et dénonçant une cabale politique.

"Le président pense que ces allégations sont très troublantes et devraient être prises au sérieux", a déclaré Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche.

Mme Sanders a par ailleurs réaffirmé la conviction du président selon laquelle si ces accusations étaient vraies, le candidat républicain devrait retirer sa candidature.

Mais elle a souligné qu'il n'entendait pas se prononcer directement sur ce thème comme l'ont fait plusieurs sénateurs républicains. "Le président estime que c'est une décision qui appartient aux habitants de l'Alabama", a précisé la porte-parole de l'exécutif américain.

Plusieurs femmes ayant côtoyé Roy Moore à partir de la fin des années 1970 dans l'Alabama ont rapporté des faits allant de baisers à des agressions sexuelles et attouchements, la plus jeune étant alors âgée de 14 ans.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG