Liens d'accessibilité

Tous les tests antidopage négatifs pour les joueurs de la Coupe des Confédérations

  • VOA Afrique

André Frank Zambo Anguissa du Cameroun et Mathew Leckie de l’Australie, à droite, dans un duel aérien lors d’un match du groupe B de la Coupe des Confédérations entre le Cameroun et l’Australie au stade St. Petersburg, Russie, 22 juin 2017.

Les analyses de "tous les tests antidopage" effectués pour la Coupe des Confédérations en Russie ont donné des résultats négatifs, a annoncé la Fifa lundi.

"Tous les joueurs ont été testés lors de contrôles sanguins ou urinaires inopinés", avant ou pendant la compétition, précise l'instance. Les 379 tests réalisés ont tous donné des résultats négatifs, a indiqué la Fifa dans un communiqué.

A un an du Mondial en Russie, l'Allemagne a remporté la Coupe des Confédérations en battant le Chili (1-0), le 2 juillet en finale.

Lors du tournoi, la presse britannique avait relancé le débat sur le dopage en affirmant que l'intégralité de la sélection russe pendant le Mondial 2014, ainsi que 11 autres joueurs russes, faisaient l'objet d'une enquête de la Fifa pour suspicion de dopage.

Le président du comité d'organisation de la Coupe du monde 2018 en Russie, Alexeï Sorokine, avait balayé des accusations "infondées". La Fifa avait pour sa part assuré que tous les joueurs participant au Mondial-2014 avaient subi des tests avant la compétition et après les matches et que tous s'étaient révélés négatifs.

Le Portugais Cristiano Ronaldo, lors du match contre la Russie, à la coupe des Confédérations, au stade de Spartak, Moscou, 21 juin 2017.
Le Portugais Cristiano Ronaldo, lors du match contre la Russie, à la coupe des Confédérations, au stade de Spartak, Moscou, 21 juin 2017.

L'instance du foot mondial avait en revanche répété qu'elle "étudiait toujours les allégations" impliquant des joueurs de football dans le rapport du juriste canadien Richard McLaren sur l'existence d'un dopage d'Etat dans le sport russe, notamment dans l'athlétisme et l'haltérophilie entre 2011 et 2015.

Le rapport McLaren avait mis en évidence onze cas de dopage dans le foot russe, dont un concernant "un joueur de football étranger évoluant dans le championnat de Russie".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG