Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Espoirs/Confédérations - L'Allemagne armée pour l'avenir

L'équipe allemande célèbre sa victoire avec Julian Brandt, en haut à gauche, et Matthias Ginter, en haut à droite, après avoir remporté le match de la Coupe des Confédérations contre le Chili, au stade de Saint-Pétersbourg, en Russie, le dimanche 2 juillet 2017.

Victorieuse de la Coupe des Confédérations avec une équipe rajeunie, championne d'Europe Espoirs la même semaine, l'Allemagne a les atouts pour rester au sommet. Et en plus, Joachim Löw garde la tête froide.

"Et le meilleur reste encore à venir !" claironne lundi matin le quotidien Bild, le plus lu d'Allemagne, qui n'imagine rien d'autre qu'un nouveau titre de champion du monde l'an prochain en Russie, au lendemain de la finale de la Coupe des Confédérations gagnée 1-0 contre le Chili, devant près de 15 millions de téléspectateurs !

Car même au pays du football-roi, la profondeur de banc des équipes nationales impressionne. La Mannschaft s'est ainsi offert un nouveau titre avec un effectif totalement expérimental : trois champions du monde seulement, (Mustafi, Ginter, Draxler), et sept joueurs qui ne comptaient aucune sélection avant le rassemblement mi-juin.

Deux jours avant, c'est une équipe Espoirs privée de huit de ses cadres (la plupart retenus en équipe A) qui s'imposait en finale de l'Euro contre l'Espagne, sur le même score de 1-0.

Au milieu de l'euphorie générale, les seuls à rester lucides sont le sélectionneur, Joachim Löw, et ses adjoints les plus proches.

"Nous devons un peu mettre le holà", assure ainsi le manager général de la Mannschaft Oliver Bierhoff: "Le Brésil, l'Argentine ou l'Italie au Mondial sont d'un tout autre calibre que l'Australie ou le Cameroun à la Coupe des Confédérations".

Même discours chez Löw, satisfait mais prudent: "Nous avons certes des joueurs qui ont emmagasiné beaucoup de confiance dans ces deux tournois, mais pour ces joueurs le travail ne fait que commencer (...) Se hisser au sommet et à un niveau de classe mondiale représente un autre défi."

- "Plus beaucoup d'intouchables" -

Il n'empêche que ces succès obtenus sans eux mettent évidemment une grosse pression sur les champions du monde en titre: les Boateng, Höwedes, Hummels, Khedira, Özil ou autre Thomas Müller.

"Il est important pour les joueurs habituellement titulaires qu'ils sentent la pression", dit d'ailleurs Oliver Bierhoff, sans langue de bois: "Un Toni Kroos n'a pas de souci à se faire, mais il ne reste plus beaucoup d'intouchables".

Joachim Löw, depuis 11 ans qu'il préside aux destinées de la Mannschaft, a toujours eu pour principe d'intégrer en permanence la génération montante: depuis la demi-finale de l'Euro-2016 perdue contre la France, il a déjà offert une première cape à 13 joueurs.

Sourd à toutes les critiques, il avait bâti pour la Coupe des Confédérations ce qu'il appelait "une équipe d'avenir", avec l'espoir d'amener "deux ou trois joueurs au niveau mondial, vers le niveau supérieur".

- "L'art de Löw" -

Au final, son pari est plus que gagné. Des garçons comme les attaquants Timo Werner et Lars Stindl, le milieu Leon Goretzka (meilleurs buteurs du tournoi avec trois buts chacun) ou le défenseur Niklas Süle, qui jouera au Bayern cette saison, vont désormais pousser très fort pour intégrer la liste des 23 version Coupe du monde.

Et que dire de Julian Draxler, capitaine impeccable durant le tournoi! Le joueur du PSG va évidemment brouiller les cartes dans un secteur offensif où les "historiques" Thomas Müller, Mario Götze, André Schürrle ou Marco Reus ont connu des fortunes variées cette saison en club.

"L'art de Löw", commente lundi le magazine Kicker, spécialiste du foot allemand, "va maintenant consister à réunir les leaders de la Coupe des Confédérations et ceux qui sont restés à la maison, dans une équipe stable et ambitieuse motivée par l'envie de remporter le titre mondial et non divisée par les rivalités pour les postes de titulaires".

Rude tâche, mais le sélectionneur qui a conduit l'Allemagne dans le dernier carré de tous les tournois internationaux depuis sa prise en fonction en 2008 possède l'expérience suffisante pour réussir.

Avec AFP

See all News Updates of the Day

Votre page des sports avec Yacouba Ouedraogo

Votre page des sports avec Yacouba Ouedraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:01 0:00

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

Le Cameroun obtient une place à la Coupe d'Afrique des Nations 2019

Le Cameroun obtient une place à la Coupe d'Afrique des Nations 2019
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

NBA - Golden State reprend la main, Houston en playoffs

Stephen Curry, Oakland, Californie, le 10 mars 2019

Le double-champion NBA Golden State a repris les commandes de la conférence Ouest grâce à sa victoire face à Détroit, dimanche, tandis que Houston a validé son ticket pour les playoffs en s'imposant face à La Nouvelle-Orléans.

Golden State et Denver jouent au chat et à la souris en tête de la conférence Ouest: après avoir brièvement abandonné aux Nuggets leur siège de leader samedi, les Warriors ont retrouvé le haut du classement à la faveur de leur succès contre les Pistons (121-114).

Stephen Curry, de retour dans l'effectif des Warriors après un match de repos, a inscrit 26 points, et son acolyte Klay Thompson en a ajouté 24.

Grâce à la lourde défaite de Denver à Indiana (124-88) les Warriors affichent seuls le meilleur bilan de la conférence Ouest avec 50 victoires et 23 défaites.

De son côté, Houston a assuré sa place en playoffs en venant à bout de La Nouvelle-Orléans 113 à 90.

Les Rockets, troisièmes de la conférence Ouest avec 47 victoires et 27 défaites, sont certains de terminer à l'une des huit premières places du classement, qualificatives pour les playoffs.

Les coéquipiers de James Harden atteignent ce stade de la compétition pour la septième année consécutive.

"On a été professionnels dès le début du match", s'est félicité Harden, qui n'a passé que 29 minutes sur le parquet, mais inscrit 28 points.

"Il y a eu des matches où on s'est relâchés, face à un adversaire moins fort, et on s'est fait rattraper. Ce soir, on a fait du bon boulot du début à la fin en prenant les choses en main", a ajouté le barbu le plus célèbre de la NBA, qui affiche une moyenne de 36,4 points par match cette saison.

Meilleure équipe de la saison régulière en 2017-2018, Houston avait atteint la finale de la conférence Ouest, s'inclinant face au futur champion NBA Golden State.

Les Los Angeles Clipers ont fait un pas supplémentaire vers les playoffs en disposant de New York 124 à 113 grâce à Lou Williams (29 pts), Danilo Gallinari (26 pts) et Montrez Harrell (24 pts). Après une série de cinq victoires consécutives, ils grimpent à la 5e place à l'Ouest (44v-30d).

Dans la conférence Est, rien ne va plus pour Boston qui a subi une quatrième défaite de suite face à San Antonio (115-96).

Les Spurs ont étouffé les Celtics grâce aux 48 points et 13 rebonds du pivot LaMarcus Alridge.

Boston (43v-31d), 5e à l'Est, n'est toujours pas officiellement qualifié pour les playoffs, tandis que San Antonio (43v-31d) reste 8e à l'Ouest.

Milwaukee (55v-19d) a conforté sa place de leader de la conférence Est en s'imposant facilement face à Cleveland, 127 à 105.

Giannis Antetokounmpo, favori pour le titre de meilleur joueur de la saison ("MVP"), a terminé la rencontre avec 26 points, 10 rebonds et 7 passes décisives.

Le "Greek Freak" n'a pas semblé gêné par sa récente entorse à la cheville droite, qui l'avait tenu éloigné des parquets pendant deux matches en début de semaine.

Les Bucks comptent désormais quatre matches d'avance sur Toronto (51v-23d), qui s'est fait surprendre à la dernière seconde par Charlotte (115-114).

Les Hornets se sont imposés grâce à un "buzzer beater" miraculeux de Jeremy Lamb, un panier marqué depuis sa moitié du terrain.

- Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés dimanche:

Boston - San Antonio 96 - 115

LA Lakers - Sacramento 111 - 106

La Nouvelle-Orleans - Houston 90 - 113

Toronto - Charlotte 114 - 115

Golden State - Detroit 121 - 114

Indiana - Denver 124 - 88

Milwaukee - Cleveland 127 - 105

New York - LA Clippers 113 - 124

Avec AFP

Un freestyler polonais de basket talentueux

Un freestyler polonais de basket talentueux
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:25 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG